Sports Autres sports

Hockey collégial féminin AA : les Lynx visent un 3e titre de suite 0

François Parenteau
Tout ce qui s'est passé en saison régulière est effacé, affirme l'entraîneur. En séries, on recommence à zéro. Des blessures peuvent survenir, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Photo : Archives

Tout ce qui s'est passé en saison régulière est effacé, affirme l'entraîneur. En séries, on recommence à zéro. Des blessures peuvent survenir, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Photo : Archives

LONGUEUIL. Championnes en 2009 et en 2010, les Lynx d'Édouard-Montpetit n'ont qu'un but : mériter un 3e championnat d'affilée en 2011. Leur périple commence ce soir contre Saint-Laurent à l'aréna Émile-Bouchard, dès 19h30.

Les Lynx ont conclu leur saison avec une victoire de 10 à 2 contre les Cheminots à Saint-Jérôme, samedi dernier. Ariane Barker (1 but, 4 aides), Mélodie Daoust (2 buts, 2 aides) et Maude Gélinas (1 but, 3 aides) ont été les plus productives.

Domination totale

Ces trois joueuses ont dominé les pointeuses de la ligue. Barker termine première avec 58 points, suivie de Gélinas (47 points) et de Daoust (44 points).

Installées depuis longtemps au 1er rang, les Lynx ont compté 139 buts, soit 69 de plus que la deuxième meilleure équipe à ce chapitre, Limoilou avec 70. Leurs 42 buts alloués les placent au troisième rang de la ligue. Seules Limoilou (2-0) et Dawson (2-1) ont réussi à les battre.

Tournoi à la ronde

Les séries éliminatoires se déroulent sous la forme d'un tournoi à la ronde. Dans le groupe A, Édouard-Montpetit se frottera deux fois à Saint-Laurent (4e), à Saint-Jérôme (5e) et à Lionel-Groulx (8e). Cette saison, les Lynx ont remporté trois victoires en autant de parties contre chacune de ces équipes, marquant 68 buts contre 15.

Dans le groupe B, Limoilou (2e), Dawson (3e), Laflèche (6e) et John-Abbott (7e) s'affronteront. Les deux meilleures équipes de chaque groupe participeront aux rondes finales qui seront disputées dans le cadre de la coupe Dodge à Montréal, au début avril.

Pour l'entraîneur Patrick Larivière, il n'existe pas meilleure motivation qu'un troisième championnat.

«Les joueuses ne pensent qu'à ça. On veut poursuivre la tradition d'excellence établie à Édouard-Montpetit depuis les dernières années.» Même si son équipe a presque tout écrasé sur son passage, Larivière ne tient rien pour acquis.