Aurons-nous droit à un Noël blanc?

Publié le 1 décembre 2015

Le déficit de neige actuel se poursuivra au cours de prochaines semaines… et peut-être bien au-delà du temps des Fêtes!

©Photo: Deposit Photos

Les chances d'avoir un Noël blanc semblent très minces, selon l'Aperçu de l'hiver de MétéoMédia. Les premières semaines d'hiver seront plus douces en comparaison avec les deux dernières années. La saison froide ne sera toutefois pas annulée puisque des conditions hivernales plus typiques sont attendues pour la deuxième moitié de la saison.

Il y aura moins d'épisodes de froid intense, selon Chris Scott, directeur météorologue chez Météomédia. Le phénomène El Niño, attendu pour être le plus intense des 60 dernières années, aura pour effet d'élever les températures au-dessus de la normale dans le sud du Canada en début de saison. Ce même phénomène devrait ensuite provoquer des conditions hivernales plus typiques au centre et à l'est du Canada pour la deuxième partie de la saison.

Des températures plus douces signifient moins d'effets de lac et par le fait même, moins de précipitations sous forme de neige en comparaison à l'hiver dernier. La saison froide sera plus courte et le  mois de décembre se situera au-dessus des normales saisonnières, a fait savoir Marie-Josée Grégoire, chef météorologue chez MétéoMédia.

En manchette

Voiture en flamme dans un stationnement

INCENDIE. Des pompiers et policiers de Longueuil se sont rendus dans le stationnement d'un centre commercial à l'intersection du boul. Fernand-Lafontaine et de la rue Adoncour, vers 13h30, après avoir reçu un appel d'urgence pour un véhicule en feu.

Aurons-nous droit à un Noël blanc?

Publié le 1 décembre 2015

Le déficit de neige actuel se poursuivra au cours de prochaines semaines… et peut-être bien au-delà du temps des Fêtes!

©Photo: Deposit Photos


Les chances d'avoir un Noël blanc semblent très minces, selon l'Aperçu de l'hiver de MétéoMédia. Les premières semaines d'hiver seront plus douces en comparaison avec les deux dernières années. La saison froide ne sera toutefois pas annulée puisque des conditions hivernales plus typiques sont attendues pour la deuxième moitié de la saison.

Il y aura moins d'épisodes de froid intense, selon Chris Scott, directeur météorologue chez Météomédia. Le phénomène El Niño, attendu pour être le plus intense des 60 dernières années, aura pour effet d'élever les températures au-dessus de la normale dans le sud du Canada en début de saison. Ce même phénomène devrait ensuite provoquer des conditions hivernales plus typiques au centre et à l'est du Canada pour la deuxième partie de la saison.

Des températures plus douces signifient moins d'effets de lac et par le fait même, moins de précipitations sous forme de neige en comparaison à l'hiver dernier. La saison froide sera plus courte et le  mois de décembre se situera au-dessus des normales saisonnières, a fait savoir Marie-Josée Grégoire, chef météorologue chez MétéoMédia.