Au moins 60 000$ pour la campagne «On paie trop pour Longueuil»

Publié le 2 décembre 2016

Les panneaux publicitaires de la campagne «On paie trop pour Longueuil» représentent une dépense de 15 000$.

©Photo: Gracieuseté

La campagne «On paie trop pour Longueuil» lancée en octobre par les maires de Brossard, Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville se chiffrerait à au moins 60 000$, selon TVRS.

Saint-Bruno, responsable de 20% du financement de cette campagne, aurait déboursé près de 13 000$.  Les parts de Brossard et de Saint-Lambert sont respectivement de 63% et 17%, ce qui représenterait un coût total de plus de 64 000$.

Un document obtenu par TVRS grâce à la Loi d'accès à l'information révèle que de cette somme, 20 000$ ont été consacrés à des «conseils stratégiques». La municipalité de Saint-Bruno aurait payé un total de 4500$ à la firme Cohn & Wolf ainsi qu'à un consultant en conseils stratégiques. Selon ce calcul, la facture totale des trois villes pour cette dépense pourrait donc s'élever à 20 000$.

La campagne implique également le coût de panneaux publicitaires (15 000$), de la production d'autocollants et aimants (9000$) ainsi que de la création du site web onpaietrop.com (6500$). De plus, 1300$ ont été déboursés pour la location d'un véhicule avec chauffeur pour se rendre à une conférence de presse à Québec.

Les informations obtenues par TVRS démontrent également que les trois villes auraient eu recours à deux firmes de conseils stratégiques pour traiter des enjeux concernant l'Agglomération, et ce en décembre 2015, soit bien avant le lancement de la campagne «On paie trop pour Longueuil». (A.D.)