La Ville exige le retrait d'une banderole interpellant la mairesse

Philippe Lanoix-Meunier philippe.lanoix-meunier@tc.tc Publié le 16 février 2016

La banderole interpellant la mairesse est visible depuis le 10 février.

©Photo : TC Media - Jean Laramée

Le 16 février, la Ville de Longueuil a exigé le retrait dans les 48 heures d'une banderole accrochée par le Syndicat des chauffeurs du Réseau de transport de Longueuil (RTL) à la façade de son local syndical, situé sur le chemin de Chambly. La banderole qui interpelle la mairesse Caroline St-Hilaire concernant le dossier des régimes de retraite, est en place depuis le 10 février.

La présidente, Sylvie Champagne, a indiqué que le Syndicat refusait catégoriquement de se plier à cette demande. «Il s'agit ni plus ni moins que d'une tentative de bâillonnement syndical. Nous allons faire savoir notre façon de penser à la mairesse à l'assemblée du conseil municipal!»

Pour la Ville, il ne s'agit que d'un simple avis d'infraction concernant l'affichage dans les zones urbaines.

En manchette

Les 10 commandements du déménagement

Un déménagement exige une bonne planification. En appliquant religieusement ces quelques conseils de la Société d’habitation du Québec, vous gagnerez du temps et éviterez de faire grincer des dents les bons samaritains venus vous aider le Jour J!

Projet Symbiocité suspendu: décret d’urgence pour la rainette

FAUNE. Le projet domiciliaire Symbiocité menace la viabilité à long terme de la rainette faux-grillon à La Prairie, jugée nécessaire pour le rétablissement de l’espèce en Montérégie, affirme le biologiste Mark Dionne, du service canadien de la faune. Présentant les grandes lignes d’un décret d’urgence adopté par Ottawa et qui entrera en vigueur le 17 juillet, le biologiste conclut que le projet domiciliaire du Bois de la Commune est une menace imminente pour la survie de l’espèce parce qu’il est localisé au cœur de la métapopulation de la minuscule grenouille de 2,5 cm, présente à différents endroits en Montérégie, dont Brossard et Longueuil.

La Ville exige le retrait d'une banderole interpellant la mairesse

Philippe Lanoix-Meunier philippe.lanoix-meunier@tc.tc Publié le 16 février 2016

La banderole interpellant la mairesse est visible depuis le 10 février.

©Photo : TC Media - Jean Laramée


Le 16 février, la Ville de Longueuil a exigé le retrait dans les 48 heures d'une banderole accrochée par le Syndicat des chauffeurs du Réseau de transport de Longueuil (RTL) à la façade de son local syndical, situé sur le chemin de Chambly. La banderole qui interpelle la mairesse Caroline St-Hilaire concernant le dossier des régimes de retraite, est en place depuis le 10 février.

La présidente, Sylvie Champagne, a indiqué que le Syndicat refusait catégoriquement de se plier à cette demande. «Il s'agit ni plus ni moins que d'une tentative de bâillonnement syndical. Nous allons faire savoir notre façon de penser à la mairesse à l'assemblée du conseil municipal!»

Pour la Ville, il ne s'agit que d'un simple avis d'infraction concernant l'affichage dans les zones urbaines.