Sections

Le Club nautique de Longueuil lance une école de voile


Publié le 26 mai 2017

Le club nautique de Longueuil.

©Photo: TC Media - Ali Dostie

PROJET-PILOTE. Le Club nautique de Longueuil lance cet été un projet-pilote d'école de voile. Un retour aux sources pour cette institution qui célèbre ses 150 ans.

André Gagné, Marc Patenaude et Raymond Lavoie, du Club nautique de Longueuil.
Photo: TC Media - Ali Dostie

«Nous voulions ramener la voile, mais aussi donner accès au fleuve à la population, pour les jeunes, les familles, les adultes. Montrer notre coin de pays», dit fièrement André Gagné, l'un des quatre membres du comité qui fait renaître l'école de voile.

«Nous voulons rendre la voile accessible, ajoute Marc Patenaude. Ça peut avoir l'air compliqué et inaccessible, mais on sent un intérêt de la population.»

Un des volets consiste en  des initiations d'un minimum de deux heures. Des semaines de voile pour tous seront aussi proposées, avec la possibilité d'obtenir le brevet Voile Can 1.

Aucun prérequis nécessaire pour s'inscrire, hormis «un intérêt pour l'eau et la voile, évidemment! Et être d'accord de se faire mouiller!» résume en riant M. Gagné.

Les moniteurs sont formés par la Fédération de voile du Québec. «Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur des moniteurs très chevronnés», souligne M. Patenaude.

Pour tous les volets, l'engouement se fait déjà sentir, à l'interne même du club nautique. «Certains qui ont des bateaux à moteur sont curieux d'essayer la voile», soulève André Gagné.

Donner à la jeunesse

Un camp de jour, ouvert à une douzaine de jeunes de 8 à 12 ans, constitue le dernier volet. Les jeunes apprendront les bases de la voile pendant une semaine, du 3 au 7 juillet. Les cours sont offerts par Voile Mobile.

En plus des expéditions sur le fleuve, les élèves en apprendront sur les nœuds, le gréage d'un bateau, les vents, les courants, etc.

Le Club nautique a réservé quatre places à des jeunes des Carrefours jeunesse de la Montérégie.

«On veut donner à notre jeunesse, aux jeunes qui ne l'ont pas toujours eu facile», expose M. Patenaude.

Pour Raymond  Lavoie, aussi derrière ce projet, la voile peut apporter beaucoup aux jeunes, ne serait-ce qu'une sensibilité aux éléments de la nature, la persévérance et la fierté.

«Quand tu vis une situation difficile, tu dois prendre le temps de négocier avec l'environnement, tu dois garder ton calme et avoir un certain contrôle de la situation», donne-t-il en exemple.

Idéal pour l'apprentissage

Pour cette première année d'école de voile, le club compte trois dériveurs de 12 pieds (des lasers 1, pour les connaisseurs). «C'est l'idéal pour l'apprentissage», explique Marc Patenaude.

Même si aucun cours n'est obligatoire pour conduire un voilier, les initiateurs de l'école de voile sont tous d'avis que les cours peuvent être grandement utiles. «On croit beaucoup aux apprentissages. C 'est la porte d'entrée», insiste M. Patenaude.

Le secteur du fleuve devant le club nautique est aussi idéal pour les débutants. «Avec les courants, le trafic maritime et le fond, le fleuve serait risqué, avance André Gagné. Mais juste devant, il y a un secteur sans courant ni trafic; c'est parfait pour apprendre. C'est très protégé et sécuritaire.»

Les responsables de la Fédération de voile du Québec, qui ont visité l'endroit dans le cadre des démarches du club pour mettre sur pied cette école, auraient d'ailleurs été bien impressionnés par le site.

«D'avoir un si bel emplacement, à dix minutes du métro, près de la population, c'est unique!, relate M. Gagné. Ç'a un potentiel énorme!»

Si l'intérêt se confirme ors de cette première saison, l'école de voile pourrait bien prendre de l'expansion au cours des prochaines années.

@D:Pour plus de renseignements: http://www.clubnautiquedelongueuil.com/