Baisse moyenne de 16% du prix de l’essence en 2015

La Presse Canadienne redaction@tc.tc Publié le 7 mars 2016

Le prix moyen de l'essence à la pompe se situe à 90,5 cents le litre lundi en Montérégie.

©Photo: Deposit Photos

PÉTROLE. Les automobilistes québécois ont bénéficié en 2015 d’une baisse moyenne de 16 pour cent du prix de l’essence par rapport à 2014, selon une compilation publiée lundi par le CAA−Québec.

Ainsi, le propriétaire d’une compacte Honda Civic 2014 ayant parcouru 20 000 km a épargné plus de 300 $ en 2015 par rapport à 2014. Pour la même distance, le conducteur d’une fourgonnette Dodge Caravan 2014 a économisé plus de 500 $. Enfin, pour une camionnette Chevrolet Silverado, la facture de carburant a diminué de plus de 550 $.

Les automobilistes québécois n’ont cependant pas eu droit aux mêmes baisses que ceux des États−Unis. En début de semaine, le prix moyen d’un gallon d’essence ordinaire s’établissait aux États−Unis à 1,749 $ US, soit 62 cents CAN/litre.

Le baril de pétrole brut raffiné au Québec a perdu près de 50 pour cent de sa valeur en 2015, avec un prix moyen de 52 $. La marge de raffinage a toutefois flirté avec les 20 cents/litre, soit une augmentation de 67 pour cent par rapport à 2014 à cause de la faiblesse du dollar canadien.

Le CAA−Québec a constaté, par ailleurs, que 11 des 17 augmentations observées un vendredi à Montréal en 2015 étaient démesurées et sans fondement. De plus, la marge au détail moyenne de la métropole a augmenté de 7 pour cent l’année dernière comparativement à 2014, alors que Québec et Sherbrooke ont enregistré des baisses respectives de 20 et de 18 pour cent.

Le CAA−Québec estime que l’industrie pétrolière applique encore des stratégies défavorables aux automobilistes, avec des hausses substantielles et injustifiées ainsi que par des épisodes de trop grande stabilité à la pompe.

En manchette

La Rive-Sud sacrée championne par points et par médailles

RÉSULTATS. Jeux de grandes premières pour la Rive-Sud à la Finale de Montréal. Non seulement la région a été celle qui a récolté le plus de médailles de cette 51e Finale des Jeux du Québec, 99, soit 4 de plus que la Capitale-Nationale et 8 de plus que Lac St-Louis, elle a aussi remporté le titre de championne au classement des points avec 276,5, devant la Capitale-Nationale (237) et Lac St-Louis (213).

Basketball masculin: les garçons ratent le doublé contre Montréal

ARGENT. La finale tant attendue entre la Rive-Sud et Montréal pour l'or en basketball masculin a donné lieu à un duel enlevant devant des gradins remplis, au complexe Pierre-Charbonneau de Montréal, mais la fin a été amère pour l’équipe de la banlieue, qui s’est inclinée 42 à 35, se contentant de l'argent contrairement aux filles de la Rive-Sud, victorieuses une heure plus tôt.

Baisse moyenne de 16% du prix de l’essence en 2015

La Presse Canadienne redaction@tc.tc Publié le 7 mars 2016

Le prix moyen de l'essence à la pompe se situe à 90,5 cents le litre lundi en Montérégie.

©Photo: Deposit Photos


PÉTROLE. Les automobilistes québécois ont bénéficié en 2015 d’une baisse moyenne de 16 pour cent du prix de l’essence par rapport à 2014, selon une compilation publiée lundi par le CAA−Québec.

Ainsi, le propriétaire d’une compacte Honda Civic 2014 ayant parcouru 20 000 km a épargné plus de 300 $ en 2015 par rapport à 2014. Pour la même distance, le conducteur d’une fourgonnette Dodge Caravan 2014 a économisé plus de 500 $. Enfin, pour une camionnette Chevrolet Silverado, la facture de carburant a diminué de plus de 550 $.

Les automobilistes québécois n’ont cependant pas eu droit aux mêmes baisses que ceux des États−Unis. En début de semaine, le prix moyen d’un gallon d’essence ordinaire s’établissait aux États−Unis à 1,749 $ US, soit 62 cents CAN/litre.

Le baril de pétrole brut raffiné au Québec a perdu près de 50 pour cent de sa valeur en 2015, avec un prix moyen de 52 $. La marge de raffinage a toutefois flirté avec les 20 cents/litre, soit une augmentation de 67 pour cent par rapport à 2014 à cause de la faiblesse du dollar canadien.

Le CAA−Québec a constaté, par ailleurs, que 11 des 17 augmentations observées un vendredi à Montréal en 2015 étaient démesurées et sans fondement. De plus, la marge au détail moyenne de la métropole a augmenté de 7 pour cent l’année dernière comparativement à 2014, alors que Québec et Sherbrooke ont enregistré des baisses respectives de 20 et de 18 pour cent.

Le CAA−Québec estime que l’industrie pétrolière applique encore des stratégies défavorables aux automobilistes, avec des hausses substantielles et injustifiées ainsi que par des épisodes de trop grande stabilité à la pompe.