Le PQ désinforme les Longueuillois, clament les libéraux

Arnaud Koenig-Soutière arnaud.koenig-soutiere@tc.tc
Publié le 14 janvier 2016

Magdala Ferdinand (Taillon), Jean-Guy Tremblay (Marie-Victorin) et Michel Bienvenu (Vachon) dénoncent les positions des députés péquistes de la région.

©TC Media - Arnaud Koenig-Soutière

POLITIQUE. Les députés du Parti québécois (PQ) de Longueuil, Bernard Drainville, Diane Lamarre et Martine Ouellet, mènent une campagne de désinformation guidée par leurs propres intérêts, ont dénoncé les associations libérales des différentes circonscriptions de Longueuil, le 14 janvier.

Jean-Guy Tremblay (Marie-Victorin), Magdala Ferdinand (Taillon) et Michel Bienvenu (Vachon) ont vertement critiqué les députés péquistes, dont les travaux parlementaires reprendront dans moins d'un mois, soit le 9 février.

«Les députés péquistes font de la politique. Ils ne sont pas au service du citoyen, ils sont au service de leur propre cause», déplore la présidente de l'association libérale de Taillon, Magdala Ferdinand.

Ils félicitent leur parti

Les trois candidats libéraux défaits lors des dernières élections provinciales en ont aussi profité pour féliciter leur parti pour ce qui est d'économie. Ils jugent que l'objectif de rétablir les finances publiques a été accompli avec brio et que la situation économique actuelle du Québec est avantageuse, comparativement à celle des autres provinces canadiennes.

Le président de l'association libérale de Marie-Victorin, Jean-Guy Tremblay, a quant à lui mis l'accent sur le financement communautaire, qu'il considère sous-estimé. Il a ajouté que le gouvernement a augmenté l'enveloppe dédiée aux organismes de 5 M$ par année.

C'est le dilemme de l'œuf ou la poule. Tout le monde est pour la vertu, mais qui va se servir de l'aéroport? Jean-Guy Tremblay

M. Tremblay a de nouveau visé Martine Ouellet, clamant une inaction dans le dossier des banques alimentaires. Il estime que la députée de Vachon n'a fait aucune démarche auprès des ministres libéraux pour solliciter des subventions pour les organismes de la région.

Le Courrier du Sud a tenté de rejoindre Mme Ouellet, sans succès.

Un aéroport, mais pour qui?

Les représentants libéraux n'avaient aucune nouvelle à donner quant au nouveau Complexe culturel, le dossier étant toujours sous analyse au ministère de la Culture.

Quant au projet de municipalisation de l'aéroport de Saint-Hubert, M. Tremblay a exprimé une certaine réticence face à une éventuelle expansion commerciale.

«C'est le dilemme de l'œuf ou la poule. Tout le monde est pour la vertu, mais qui va se servir de l'aéroport? Jean Coutu vient de quitter Longueuil, tandis que l'entrepôt Costco va déménager.»