La CAQ s'attaque à la tarification des stationnements des hôpitaux

Arnaud Koenig-Soutière arnaud.koenig-soutiere@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Nathalie Roy et la CAQ ont lancé un site web afin de dénoncer la tarification dans les stationnements des hôpitaux du Québec.

©Assemblée nationale

La Coalition avenir Québec (CAQ) lance un site web visant à dénoncer la tarification «injuste et abusive» dans les stationnements des hôpitaux du Québec. La CAQ espère que le site www.lesticketsdebarrette.com permettra à des citoyens «lésés» de signifier leur mécontentement au ministre de la Santé et des Services sociaux, en lui transmettant les informations de leur facture de stationnement.

«Ça peut coûter au moins 15$ par jour dans de nombreux stationnements d’hôpitaux à des gens qui vont visiter un parent ou un enfant malade à l’hôpital. Ça n’a pas de sens!», a déclaré le député de Lévis et porte-parole de la CAQ en matière de santé, François Paradis, par voie de communiqué.

«Au lieu d’aider ceux qui doivent se rendre à l’hôpital plusieurs fois par semaine en leur assurant un stationnement à proximité à un prix abordable, le gouvernement libéral reste les bras croisés et permet aux hôpitaux de piger dans leurs poches», a-t-il ajouté.

M. Paradis rappelle que la CAQ a mis de l’avant plusieurs mesures pour mettre fin à ces tarifs abusifs, comme permettre le stationnement gratuit pour les deux premières heures et l’instauration d’un tarif maximal de 7 à 10$ par jour dans les établissements où les tarifs journaliers sont déjà supérieurs à ces montants.

«Le ministre Barrette doit comprendre que les gens de Saint-Bruno et de Boucherville ne se rendent pas à l’hôpital Pierre-Boucher ou à l'hôpital Charles-Lemoyne pour le plaisir, mais par obligation. Il doit reculer!», a conclu la députée de Montarville, Nathalie Roy.

(Source: Coalition avenir Québec)

En manchette

Les Huskies étaient si près...

Les Huskies sont passés bien près de remporter la Coupe Memorial, mais ils ont dû s'avouer vaincus par la marque de 3 à 2 en prolongation face aux Knights de London.

8700$ pour que des travaux de réaménagement ne soient pas effectués

Après avoir envisagé des travaux de réaménagement de ses bureaux du secteur des communications, la Ville de Longueuil a estimé, à peine quelques semaines avant le début prévu des rénovations, que les travaux n'étaient plus nécessaires. La résiliation du contrat coûtera 8764$.

La CAQ s'attaque à la tarification des stationnements des hôpitaux

Arnaud Koenig-Soutière arnaud.koenig-soutiere@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Nathalie Roy et la CAQ ont lancé un site web afin de dénoncer la tarification dans les stationnements des hôpitaux du Québec.

©Assemblée nationale


La Coalition avenir Québec (CAQ) lance un site web visant à dénoncer la tarification «injuste et abusive» dans les stationnements des hôpitaux du Québec. La CAQ espère que le site www.lesticketsdebarrette.com permettra à des citoyens «lésés» de signifier leur mécontentement au ministre de la Santé et des Services sociaux, en lui transmettant les informations de leur facture de stationnement.

«Ça peut coûter au moins 15$ par jour dans de nombreux stationnements d’hôpitaux à des gens qui vont visiter un parent ou un enfant malade à l’hôpital. Ça n’a pas de sens!», a déclaré le député de Lévis et porte-parole de la CAQ en matière de santé, François Paradis, par voie de communiqué.

«Au lieu d’aider ceux qui doivent se rendre à l’hôpital plusieurs fois par semaine en leur assurant un stationnement à proximité à un prix abordable, le gouvernement libéral reste les bras croisés et permet aux hôpitaux de piger dans leurs poches», a-t-il ajouté.

M. Paradis rappelle que la CAQ a mis de l’avant plusieurs mesures pour mettre fin à ces tarifs abusifs, comme permettre le stationnement gratuit pour les deux premières heures et l’instauration d’un tarif maximal de 7 à 10$ par jour dans les établissements où les tarifs journaliers sont déjà supérieurs à ces montants.

«Le ministre Barrette doit comprendre que les gens de Saint-Bruno et de Boucherville ne se rendent pas à l’hôpital Pierre-Boucher ou à l'hôpital Charles-Lemoyne pour le plaisir, mais par obligation. Il doit reculer!», a conclu la députée de Montarville, Nathalie Roy.

(Source: Coalition avenir Québec)