Martine Ouellet officiellement chef du Bloc québécois

Son unique adversaire se désiste


Publié le 14 mars 2017

Après deux tentatives infructueuses pour devenir chef du Parti québécois (PQ), Martine Ouellet dirigera finalement la destinée du Bloc québécois.

©Photo: TC Media – Archives

Martine Ouellet est officiellement devenue chef du Bloc québécois mardi. Son unique adversaire dans la course à la direction du parti, Félix Pinel, a retiré sa candidature faute d'appuis.

«Le Bloc québécois, ce n'est pas un dinosaure, c'est un phénix, a affirmé Martine Ouellet, qui a promis de réaliser le potentiel de la formation souverainiste à Ottawa. Le Bloc québécois, c'est un parti fort qui est sous-estimé: 25 000 membres à travers toutes les régions du Québec, c'est énorme!»

La députée de Vachon a également réaffirmé son intention de demeurer députée à l’Assemblée nationale jusqu’à la fin de son mandat, avant de porter les couleurs du Bloc lors des prochaines élections fédérales.

Annonçant son désistement sur sa page Facebook, Félix Pinel a publié un court texte expliquant qu'il n'avait pu récolter pas les signatures de 1000 membres en règle, dont 15 provenant de 25 circonscriptions différentes, condition pour devenir candidat.

M. Pinel a critiqué le fait  que, selon lui, le parti et le président d'élection Pierre Bouchard ont décidé d'empêcher la tenue d'une véritable course plutôt que de s'ouvrir et faire le plein de nouveaux membres. Il leur reproche d'avoir mis en place des dispositions qui ont amputé de 30 jours la période pour faire signer les bulletins de mise en candidature par de nouveaux membres. Il affirme toutefois qu'il restera au Bloc québécois et se ralliera à sa nouvelle chef.