Le gouvernement fédéral adopte des mesures pour combattre l’itinérance à Longueuil


Publié le 16 mars 2017

Les organismes L’Entre-Deux, La Casa Bernard-Hubert et L'Abri de la Rive-Sud ont reçu de l'aide gouvernementale pour leurs projets visant à contrer l'itinérance.

©Photo: TC Media – Archives

INVESTISSEMENT. La députée de Longueuil–Charles-LeMoyne Sherry Romanado a annoncé mardi trois projets destinés à combattre l'itinérance à Longueuil.

«Cette nouvelle aide financière à trois organismes de ma circonscription confirme une fois de plus l’engagement de notre gouvernement dans la lutte contre l’itinérance. C'est un pas de plus dans la bonne direction pour venir en aide aux plus démunis de Longueuil», estime Sherry Romanado, qui en a fait l'annonce au nom du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

L'organisme Hébergement L’Entre-Deux reçoit ainsi 66 000$ de la pour ses services de soutien et de refuge d’urgence offerts à environ 100 femmes itinérantes ou à risque de le devenir.

Hébergement La Casa Bernard-Hubert obtient 117 000$ pour son projet aidant les personnes qui vivent une situation d’itinérance chronique ou épisodique ou qui sont à risque de devenir itinérantes. Ce projet permettra de soutenir l’employabilité, la réadaptation et l’intégration sociale des bénéficiaires de l'arr. de Saint-Hubert.

Finalement, L'Abri de la Rive-Sud reçoit 200 000$ pour continuer de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie de réduction de l’itinérance, en partenariat avec six autres groupes communautaires. L’objectif est d’offrir un logement permanent à environ 1280 hommes en situation d’itinérance chronique ou épisodique.

«Cette somme nous permettra d’acquérir un bâtiment afin de relocaliser nos services qui sont d’accueillir, d’héberger et de sortir de la rue des personnes sans abri, a expliqué la directrice générale de L'Abri de la Rive-Sud, Lucie Latulippe. Nous pourrons leur offrir de meilleurs services, dans un édifice adapté à leurs besoins et dans un milieu correspondant à nos valeurs. De plus, grâce à ce projet, nous pourrons héberger 10 personnes de plus par jour, ce qui répondra mieux aux besoins réels.»

Mentionnons que ces trois projets sont soutenus par les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre.