Près de 100 000$ pour les garderies de Longueuil et Saint-Lambert


Publié le 20 avril 2017

La député de Laporte, Nicole Ménard

©Photo: Gracieuseté

INVESTISSEMENT. Le gouvernement du Québec a récemment accordé une aide financière de 95 255$ aux services de garde éducatifs à l’enfance de Longueuil et Saint-Lambert, dans le but de faciliter la transition vers l’école pour les enfants de 4 ans.

La députée de Laporte Nicole Ménard en a fait l'annonce mercredi au nom du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, Sébastien Proulx. 

Cette somme fait suite à l'investissement de plus de 10 M$ annoncé le 23 mars pour assurer la réussite éducative dès la petite enfance. 

Ainsi 7,4 M$ seront octroyés aux centres de la petite enfance (CPE) et aux garderies subventionnées. Ils permettront de financer des projets comme la préparation d’un document d’information sur l’enfant à l’intention de l’école; l’organisation de sorties pour que les enfants puissent se familiariser avec leur future école; la mise en place de nouvelles activités pour susciter leur intérêt pour les mots, les phrases et les livres; ainsi que la préparation de documents destinés aux parents. 

Une aide financière de 2,8 M$ sera également accordée à 126 bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial pour réaliser des projets qui amélioreront la qualité des services éducatifs offerts aux enfants par les personnes responsables d’un service de garde en milieu familial. 

«Il est essentiel d’agir tôt et de manière concertée pour faciliter la transition des tout-petits vers l’école et assurer leur réussite éducative, a déclaré Sébastien Proulx. C’est d’ailleurs l’un des constats qui se sont dégagés des vastes consultations qui ont eu lieu cet automne et qui alimentent la rédaction de la prochaine politique en matière de réussite éducative. Pour travailler en amont, nous pouvons compter sur l’importante contribution des services de garde éducatifs à l’enfance, qui offrent un milieu de vie propice au développement des enfants dès leur plus jeune âge. Cette aide financière leur donnera la possibilité d’organiser encore plus d’activités propres aux enfants de 4 ans pour bien les préparer à la prochaine grande étape de leur parcours: leur entrée à l’école.» 

«Les prestataires de services de garde éducatifs à l’enfance partagent notre volonté d’offrir un milieu de vie de qualité qui assure le développement et la santé des enfants,  a ajouté Nicole Ménard. C’est pourquoi je suis très heureuse que plusieurs CPE et garderies subventionnées de notre communauté bénéficient de cette aide financière pour poursuivre leur excellent travail en ce sens et faciliter la transition vers l’école des tout-petits. Par ailleurs, je me réjouis que des bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial reçoivent un soutien financier pour mettre en œuvre différentes initiatives qui visent le même objectif.»