Le fédéral investit 1,28 G$ dans le Réseau électrique métropolitain


Publié le 15 juin 2017

Les deux gouvernements se partageront près de la moitié du coût total du REM, maintenant estimé à environ 6 G$.

©Photo: Gracieuseté

TRANSPORT. Le gouvernement fédéral injectera 1,28 G$ dans le projet de Réseau électrique métropolitain (REM). Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce ce matin à Montréal, en compagnie du premier ministre du Québec Philippe Couillard, du maire de Montréal Denis Coderre et du président de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Michael Sabia.

Tel que demandé par Québec au printemps, la participation d’Ottawa égalera celle du gouvernement provincial. Les deux gouvernements se partageront donc près de la moitié du coût total du projet, maintenant estimé à environ 6 G$, soit un peu plus que les 5,5 G$ initialement annoncés. La CDPQ injectera quant à elle 2,67 G$, via sa filiale responsable du projet, CDPQ Infra.

L’appui fédéral prendra la forme d’un prêt par l’entremise de l’accord sur le financement des infrastructures, via la Banque de l’infrastructure. La Banque vise à utiliser des fonds publics pour attirer du financement d’investisseurs privés. Son objectif est de permettre le financement de nouveaux projets d’envergure, tel que le REM.

«Une conséquence de l'accroissement des villes est une demande plus grande dans les transports collectifs, a mentionné le premier ministre Trudeau. Que ce soit pour arriver à l'heure au travail ou être de retour à temps à la maison pour le souper, les gens de la région métropolitaine ont besoin de services de transports collectifs fiables et efficaces.»

Reliant la Rive-Sud, Montréal et la couronne nord, le futur REM s'étendra sur 67 kilomètres et comprendra 27 stations. Le chantier du REM devrait débuter à l'automne et la mise en service est prévue pour la fin de 2020.