Le PQ se réjouit du maintien de l'aide alimentaire pour les écoles défavorisées


Publié le 15 juin 2017

Diane Lamarre et Catherine Fournier

©Photo: Gracieuseté

Les députées du Parti québécois (PQ) Catherine Fournier (Marie-Victorin) et Diane Lamarre (Taillon) se réjouissent que le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx ait récemment annoncé qu'il allait maintenir l’aide alimentaire pour les écoles défavorisées du Québec.

«C’est clairement une victoire, un pas dans la bonne direction, ont-elles réagi d’emblée. Nous avons une responsabilité au Québec, celle de nous assurer que nos enfants n’ont pas faim lorsqu’ils entrent en classe, afin qu’ils puissent se concentrer sur l’apprentissage.»

Selon les députées péquistes, leur formation a demandé à plusieurs reprises au gouvernement d’abandonner l’idée de couper dans l’aide alimentaire pour les écoles défavorisées, qualifiant cette décision d'«inexplicable et injuste».

«La réussite scolaire commence par l’assurance que les élèves qui se présentent en classe ont le ventre plein, a indiqué Catherine Fournier. Cette coupe du gouvernement libéral était complètement insensée et il n’avait d’autre choix que de l’annuler. Nous allons toutefois nous assurer que les nouvelles sommes annoncées par le ministre soient suffisantes pour répondre aux besoins dans l’ensemble des régions du Québec. C’est à l’impact réel sur le terrain que nous porterons une attention particulière.»

«Nous avons manifesté une opposition ferme et soutenue pour faire entendre raison au gouvernement, a conclu Mme Lamarre. Il était hors de question pour le PQ de céder sur un enjeu aussi lié à nos valeurs et nous avons gagné pour les jeunes. C’est une belle victoire pour les élèves du Québec et pour leur réussite, et nous sommes extrêmement fiers d’avoir mené cette bataille pour eux.»