Sections

Cliniques Libellule et Fourmilions: faire de la pédiatrie autrement


Publié le 21 juin 2017

Le Dr François Raymond œuvre entre autres à la clinique de pédiatrie communautaire Fourmilions, située à l’organisme communautaire l’Envol

© Photo: TC Media - Jean Laramée

François Raymond n’est pas un pédiatre comme les autres. Celui qui pratique dans une clinique médicale comme la plupart de ses collègues partage aussi son temps entre deux cliniques loin d’être conventionnelles; une est située dans une école primaire alors que la seconde est installée au cœur d’un organisme communautaire. Ces deux cliniques sont à mille lieues du bureau du médecin et de sa table d’examen.

Dr Raymond a d’abord mis en place la clinique de pédiatrie scolaire Libellule, située dans l’école Bourgeoys-Champagnat, un établissement de Longueuil classé défavorisé. Le projet s’est ensuite transposé vers l’organisme communautaire l’Envol, qui vient en aide aux jeunes mères.

«Ce qui est innovant là-dedans, c’est qu’on sort du confort de la clinique privée ou d’un centre hospitalier pour venir s’installer dans une organisation avec ses propres réalités», explique le Dr Raymond.

Pédiatrie scolaire et communautaire

La pédiatrie scolaire ou communautaire est bien différente de la pratique en clinique ou en centre hospitalier. Lors de ses passages à l’école Bourgeoys-Champagnat, le médecin vient rencontrer des élèves qui présentent des troubles d’intégration scolaire.

Pas question de soigner une otite ou de voir l’enfant d’un professeur. «Il ne s’agit pas d’une clinique sans rendez-vous», précise-t-il.

Les troubles d’apprentissage, les déficits d’attention et les troubles du comportement sont au cœur des problèmes vécus par les enfants qui passeront à la clinique Libellule. Sans le Dr Raymond, ces enfants échapperaient probablement au réseau de la santé puisqu’ils ne sont généralement pas suivis par un médecin de famille.

«Nous impliquons toujours les parents, sinon nous perdrions notre temps, explique le Dr Raymond. Il y a plusieurs familles pour qui ç’a été difficile à l’école, alors ça leur permet de redécouvrir le milieu scolaire. Nous ne brusquons pas les parents; nous allons à leur rythme. Notre travail à la clinique est de traiter les enfants, mais aussi de les aider à avoir du plaisir à venir à ici.»

Intégrer l’enfant dans le réseau de la santé

À la clinique Fourmilions de l’Envol, le Dr Raymond rencontre les enfants et les parents en compagnie d’intervenants de l’organisme communautaire. Autour d’une grande table, pédiatre, intervenant, parents et enfants sont réunis pour venir en aide aux familles.

«Ça change le contexte, explique le Dr Raymond. Ce n’est plus le médecin par-dessus son bureau; tout le monde peut intervenir. Nous laissons jouer les enfants, nous discutons avec les parents et les intervenants s’impliquent au bon moment; ça me permet d’observer les enfants, leurs interactions avec les autres.»

Les enfants vus par le Dr Raymond à la clinique Fourmilions ont habituellement entre 0 et 4 ans et souvent, ils n’ont pas revu un pédiatre depuis leur naissance.

«La plupart du temps, nous faisons des bilans complets des enfants et nous identifions les problèmes reliés à leur condition de santé. Ensuite, il faut s’assurer de faire le suivi, explique-t-il. Il y a des enfants que je vois ici ou à l’école et c’est leur premier examen depuis la naissance. Nous tentons donc d’établir un lien de confiance entre les parents et le système de santé.»

Après avoir établi le diagnostic ou trouvé la ressource pertinente pour l’enfant, les intervenants de L’Envol aide les familles avec le suivi, que ce soit de prendre rendez-vous avec le spécialiste ou de se rendre à la pharmacie pour chercher le médicament.

«C’est à mon avis la partie la plus importante, précise le Dr Raymond. C’est souvent ça qui est le plus problématique pour les familles. Les intervenants sont présents pour les accompagner et nous assurons la continuité de ce qui était le plan proposé. Ça fait toute la différence. La grande force de l’Envol, c’est que les intervenants s’assurent que les familles deviennent autonomes. Nous ne faisons pas les choses pour eux, mais nous sommes disponibles pour les aider à les faire.»

 

Succès sur toute la ligne

Avec ses deux projets de pédiatrie scolaire et communautaire, le Dr François Raymond s’implique auprès des familles qui échapperaient probablement au système de santé.

Depuis 2011, plus de 400 enfants ont fréquenté la clinique Libellule, le taux de diplomation s'est amélioré et le taux d'absentéisme scolaire a chuté. Même succès du côté des Fourmilions, si bien que des projets similaires sont déjà en chantier.

Récompense de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Le pédiatre François Raymond a reçu le Prix d’excellence en Innovations des soins de la santé de la Fédérations des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) en novembre 2016. Cette reconnaissance vise son implication exemplaire en pédiatrie scolaire et communautaire à Longueuil.

Ce prix de la FMSQ reconnaît des professionnels de la santé ainsi que des projets innovateurs qui ont contribué à améliorer l’accès, l’efficacité, la qualité ou la sécurité des soins de santé. Ce prix décerné au Dr Raymond représente également une reconnaissance par ses pairs de l’excellence de sa pratique médicale. Il s’agit pour la FMSQ d’un bel exemple de pratique multidisciplinaire intégrée à des missions scolaire et communautaire.