Sections

Place à la génération numérique avec l'artiste Larose


Publié le 14 juillet 2017

L'artiste Larose lors du lancement du Sommet des arts et de la musique de Longueuil (SAM).

©TC Media - Jean Laramée

ART NUMÉRIQUE. L'art est à l'interactivité pour le jeune artiste Larose. Tandis que les citoyens peuvent admirer son œuvre monumentale Couleurs, projetée sur la façade de l'hôtel Sandman à Longueuil, celui qui a plus d'une corde à son arc travaille au déploiement des arts numériques.

À 27 ans, Philippe Larose Cadieux, alias Larose, est un artiste multitâche et un entrepreneur aguerri. Après avoir étudié à l'école Félix Leclerc, au cégep Édouard Montpetit, ainsi qu'à l'Université Queen Mary à Londres, le Longueuillois ne tarit pas d'idées innovantes et créatives à mettre au service de la population.
«Un artiste, c'est aussi un entrepreneur, croit Larose. De nos jours, il doit être polyvalent et pouvoir s'occuper aussi bien de sa communication que de ses créations. Ce qui m'intéresse avant tout, c'est faire participer les gens et leur faire vivre une expérience. L'interactivité est très importante dans mon travail.»

En effet, celui qui a également été DJ aime combiner musique, lumière, vidéos, performances et toute autre forme de technologies afin de faire passer son idée. Selon lui, le numérique est un médium qui doit être au service «d'un vrai message».

Art participatif

Créé en collaboration avec la Ville de Longueuil pour les festivités du Sommet des arts et de la musique de Longueuil (SAM), le projet Couleurs de Larose permet aux spectateurs de choisir l’emplacement des pixels projetés en temps réel. Pour ce faire, il leur suffit d'utiliser leur cellulaire et de se connecter sur le site www.couleurs.io. Ce dernier a enregistré plusieurs milliers de visites depuis le 11 juillet; une grande fierté pour l'artiste.

«Je voulais créer une technologie qui permette à tout le monde de participer, lance Larose. Il fallait trouver une façon simple, minimaliste et accessible pour faire passer le message. Avec Couleurs, il s'agissait d'évoquer la diversité et la communauté à travers la multitude de pixels et de couleurs.»

L'artiste avait présenté en janvier l'œuvre Surveillance, une installation lumineuse interactive sur neige réalisée en collaboration avec la Ville de Bromont, et le projet Synergy, une performance audiovisuelle de musique électronique. L'œuvre Couleurs est exposée jusqu'au 17 juillet.

Ambitions numériques

Philippe Larose Cadieux a également de grandes aspirations quant à l'évolution de l'art numérique dans le domaine de la communication et du marketing. Dans cette optique, il a fondé en 2015 son agence de marketing spécialisée en art numérique avec sa conjointe, Katherine Lachance Lavergne.

«Nous créons des projets collaboratifs avec nos clients afin que le marketing devienne plus qualitatif, assure l'entrepreneur. Ce que l'on veut, c'est que les entreprises ou les institutions fassent appel à des artistes pour réaliser des campagnes de communication interactives. Nous souhaitons favoriser les relations de partenariat avec des artistes ou des sportifs du monde entier. C'est une forme de marketing social, que la communauté peut vivre, et avec un message qui va durer.»

L'agence nommée Artbox est aujourd'hui en plein essor et veut étendre ses projets à l'international.