Sections

Deux amies en expédition au Groenland pour soutenir les enfants malades


Publié le 24 août 2017

Les Julie de Brossard ont récolté 7000$ pour Opération Enfant Soleil grâce à leur aventure au Groenland.

©Gracieuseté

AVENTURE. Du 22 juillet au 5 août, Julie Carpentier et Julie Dufour se sont engagées dans une épopée grandiose pour récolter des fonds au profit d’Opération Enfant Soleil. De leur expédition dans les territoires arctiques, entourées d'immenses glaciers, les deux Julie gardent des images mémorables.

«Aventure extraordinaire», «paysage majestueux», «expérience exceptionnelle»; autant de superlatifs qu'emploient les deux Julie originaires de Brossard pour évoquer leur séjour de deux semaines au Groenland.

Accompagnées d'une amie de Saint-Lambert, elles se sont mêlées aux 25 explorateurs québécois participant à la première édition de l'expédition caritative Opération Groenland. Kayak et trekking  dans les montagnes ont rythmé les journées bien remplies des exploratrices, sous l'œil attentif de guides expérimentés, dont le célèbre aventurier Frédéric Dion.

Des conditions extrêmes

Férues de plein air et d'entraînement, les jeunes femmes s'étaient préparées durant un an, mais l'expédition est restée un défi de taille.

«C'était vraiment très physique, commente l'employée du gouvernement et mère de deux enfants Julie Dufour. En montagne, le terrain était très rocailleux et il n'y avait pas de sentiers. Nous marchions dans les éboulis. Et même si nous faisions des marches de seulement 8 à 10 km, nous avions une bonne fatigue en fin de journée.»

Un avis partagé par son amie Julie Carpentier, employée à l'hôpital pour enfants Sainte-Justine et grande adepte de triathlon.

«Je m'attendais à ce que ce soit difficile et je m'étais bien préparée, affirme celle qui a plusieurs voyages et randonnées à son actif. Mais c'est vrai que j'ai été surprise de découvrir des terrains très escarpés, instables et que je n'avais jamais eu l'occasion de pratiquer. Heureusement, nos guides étaient exceptionnels et tout le monde s'est beaucoup soutenu.»

Le temps a été somme toute très ensoleillé et la température n'est pas descendue en dessous des 5°C. Les Julie ont aussi eu l'opportunité de partir cinq jours en autonomie complète sur l'eau.

Rappelons que durant cette période de l'année, il fait jour 24h sur 24h au Groenland; une condition qui ne semble pas avoir affecté le sommeil des aventurières.

De l'entraide, de l'amitié et des paysages majestueux

Si la solidarité, la bonne humeur et les pique-niques festifs ont marqué ce séjour, les paysages grandioses sont toujours bien présents dans leur esprit.

«On riait du matin au soir! Nous avons développé une belle amitié et aussi très bien mangé!, évoque joyeusement Julie Carpentier. Mais je garde aussi en tête l'image des glaciers qui se refermaient derrière nous lorsque nous étions en kayak. Nous en avons vu plusieurs se détacher. Ils sont tellement immenses et massifs que lorsqu'ils se fracturent, cela fait un gros bruit de tonnerre… C'était très impressionnant!»

Pour Julie Dufour, l'expérience a également changé sa façon de voir les choses.

«J'avais peur des hauteurs avant d'entreprendre ce voyage, confie celle pour qui le Groenland était un rêve de longue date. Mais j'ai réussi à surmonter ça grâce à la force du groupe. On n'était jamais seul avec nos défis.»

7000$ pour les enfants malades

En définitive, les deux Julie ont amassé près de 7000$ pour l'organisme et continueront de contribuer à la cause des enfants malades, qui leur tient à cœur.

«Je travaille à Sainte-Justine et je sais combien ces dons sont importants et peuvent faire une grande différence», conclut Julie Carpentier.

À propos d’Opération Groenland

Opération Groenland est le tout premier voyage caritatif d’Opération Enfant Soleil. Il est né d’une initiative en collaboration avec les Karavaniers.

Au total, 104 000$ ont été récolté pour la fondation lors de cette première édition. Une seconde est prévue en 2019.