Sections

Anxiété chez l'enfant: un ouvrage illustré pour les familles


Publié le 6 septembre 2017

PSYCHOLOGIE. Sous la forme d'un conte thérapeutique illustré et d'un guide pratique, Aider l’enfant anxieux, de la docteure en psychologie Sophie Leroux, permet aux enfants et à leurs parents de mieux identifier et prévenir les symptômes de l'anxiété.

La psychologue Sophie Leroux.
Gracieuseté

Paru aux éditions du CHU Sainte-Justine, cet ouvrage ludique aborde les causes, les déclencheurs et les manifestations de l’anxiété. Sophie Leroux, spécialisée depuis plus de 20 ans dans le dépistage des troubles du développement à l'hôpital Sainte-Justine, propose différents outils permettant aux parents d'évaluer, de s'adapter et de guider leur enfant au quotidien.

 

«L'anxiété est l'une des premières causes de consultation psychologique chez l'enfant, précise la psychologue clinicienne. Produire un guide à la fois complet, simple et pratique était une suite logique de mon travail et de mon engagement auprès des jeunes.»

 

«J'ai choisi d'utiliser un personnage imaginaire, pas trop réaliste, afin que l'enfant puisse s'identifier, sans pour autant sentir que l'on parle de lui, explique la Dre Leroux. Tout, dans ce conte, est construit pour reproduire le processus de l'anxiété.»

 

À quel moment la peur se transforme en anxiété?

 

L'anxiété est un état émotionnel de tension nerveuse, apprend-t-on dans l'ouvrage, qui provoque chez la personne affectée une sensation de peur face à une situation réelle ou imaginaire.

 

«L'anxiété, on la vit dans son corps, dans sa tête et dans son cœur, expose Sophie Leroux. Et ces trois niveaux peuvent être observés au quotidien par les parents. La peur est tout à fait normale chez l'enfant, mais lorsqu'elle devient envahissante, que le danger réel est amplifié, que l'enfant à l'impression qu'il ne pourra pas surmonter la situation ou que cela l'empêche de fonctionner normalement, on parle d'anxiété. Certaines peurs ont des impacts sur le rendement scolaire et peuvent prendre une place très importante dans la vie de la famille. Il faut alors apprendre à l'enfant à vivre malgré la sensation de danger.»

Troubles anxieux et maux de société

Le trouble anxieux touche environ 20% des enfants québecois. Selon la psychologue, même si ce phénomène est en augmentation depuis quelques décennies, les professionnels sont désormais mieux outillés pour reconnaître les signes et les prévenir. La performance et le stress, très présents dans nos sociétés modernes, seraient notamment des facteurs environnementaux favorisant l'anxiété.

«Il est certain qu'au siècle dernier, les familles avaient plus d'enfants et donc moins le temps de se focaliser sur l'un d'eux en particulier, illustre Sophie Leroux. Avec deux enfants en moyenne par ménage, les espoirs et les projections des parents reposent davantage sur les épaules des enfants. Mais cette explication est loin d'être la seule raison; les causes peuvent être multiples!»

En effet, elles peuvent également être génétiques ou neurologiques.

«Certains enfants naissent avec une prédisposition biologique à l'anxiété et cela n'a rien à voir avec les pratiques parentales, soutient la spécialiste. On peut le remarquer dès la naissance; l'enfant est hyper vigilant et a le regard inquiet. Il réagit mal au moindre changement et est irritable. Il est alors important de reconnaître ces signes.»

Conférences à venir

Sophie Leroux, qui a fait toute sa scolarité à Longueuil, envisage de donner des conférences sur les troubles anxieux chez l'enfant et l'adolescent dans les écoles ou les organismes de la Rive-Sud.

Elle participera au Salon du livre de l’Estrie le 14 octobre ainsi qu'au Salon du livre de Montréal cet automne.

De plus, elle prépare un second ouvrage s'adressant cette fois aux adolescents anxieux.

Aider l’enfant anxieux est disponible en librairies, dans plusieurs pharmacies et en version électronique.

Pour plus de renseignements.: www.sophielerouxpsy.com