Prévenir l’intimidation et le suicide à l’école grâce à une application

Prévenir l’intimidation et le suicide à l’école grâce à une application

L'équipe de cocréateurs de l'application mise en place au collège Durocher en septembre 2018.

Crédit photo : Gracieuseté

JEUNESSE. Un projet pilote sera lancé à la rentrée 2018 au collège Durocher de Saint-Lambert. La plateforme numérique visera la promotion du bien-être chez les jeunes, ainsi que la prévention du suicide et de l’intimidation.

Composée de huit collaborateurs, l’équipe à l’origine de cette plateforme baptisée Youhou!– mais dont l’appellation finale n’a pas encore été rendue publique – a présenté son projet en octobre au Coopérathon 2017, la plus grande compétition d’innovation sociale au Canada.

L’application Youhou! permettra notamment à des intervenants scolaires de sonder, de façon confidentielle, anonyme et régulière, le niveau de bien-être des élèves à l’aide de différentes questions.

Les sujets abordés seront liés à la santé mentale, aux saines habitudes de vie, aux préoccupations de l’adolescence, à l’intimidation et à l’appréciation du milieu de vie scolaire.

Les résultats aux sondages permettront de créer des statistiques et des capsules éducatives appropriées destinées aux adolescents.

S’adapter au mode de communication des jeunes

L’homme d’affaires David Nault, touché par le suicide du fils de l’entrepreneur Alexandre Taillefer, Thomas, en 2015, explique comment ce drame a motivé la création d’une telle plateforme.

«Lorsque j’ai entendu Alexandre Taillefer à l’émission Tout le monde en parle, j’ai été frappé de voir que beaucoup de centres de crise n’étaient pas adaptés au mode de communication des jeunes d’aujourd’hui, explique le directeur d’investissement chez iNovia Capital. J’ai alors contacté M. Taillefer pour lui offrir de développer un projet technologique répondant à ce besoin.»

C’est ainsi que l’entrepreneur s’est associé à l’enseignante et au directeur du collège Durocher Évelyne Pelletier et Francis Roy; à deux designers informatiques, Aveline Sodji et Alice Phieu; à un développeur expert en clavardage, Nathan Zylbersztejn; à un spécialiste en prévention du suicide, Louis-Phillipe Coté; ainsi qu’à l’étudiant Vincent Albos et à la “mentor” Stéphanie Leclerq.

L’équipe vise un développement rapide de l’application dans plusieurs établissements de la province.

«On va faire un premier essai à l’école que fréquentait Thomas, le Collège Durocher, et on espère que cette plateforme pourra faire des petits et être disponible un peu partout au Québec», a commenté Alexandre Taillefer, le 29 novembre, sur les ondes de ICI Radio-Canada Première. Il présentait alors son documentaire Bye, qui tente de comprendre et prévenir le suicide chez les jeunes.

Rejoindre les jeunes en détresse à l’école

«L’idée est de mieux cibler les besoins des jeunes et leur état afin de favoriser la prévention plutôt que la réaction, explique le directeur du collège Durocher, Francis Roy. On ne veut pas que ça devienne une plateforme “antisuicide”; on veut que les jeunes l’utilisent couramment. On veut être capable de savoir ce qu’ils vivent, comment ils se sentent et ainsi avoir une idée de leur indice de bonheur. Il y a tellement de transformations au secondaire, cela peut être difficile à vivre pour certains.»

Ainsi, les cocréateurs de Youhou! veulent inviter les élèves en détresse ou inquiets pour un proche à communiquer avec un intervenant de l’école au moyen de la plateforme de clavardage de type Messenger.

«À l’école, nous avons la possibilité de rejoindre les jeunes chaque jour, précise le directeur. Nous sommes les plus aptes à intervenir, faire un suivi et un soutien personnalisé. Mais il sera essentiel que les intervenants référent le jeune à un professionnel ou aux organismes disponibles si cela est nécessaire», insiste Francis Roy.

Les premiers tests de l’application seront effectués au Collège pour ensuite l’être dans d’autres écoles témoins du Québec. Une fois que l’outil sera complètement fonctionnel, il sera proposé à toutes les écoles secondaires de la province.

Près de 20 000$ récoltés

Après la diffusion du documentaire d’Alexandre Taillefer, les dons sur la plateforme de sociofinancement du projet ont afflué. L’objectif de 10 000$ a été atteint en quelques jours et la récolte s’élève à ce jour à 19 558$. Cette somme permettra de supporter le développement numérique et technologique de la plateforme, mais aussi d’engager du personnel disponible pour répondre aux jeunes en soirée et en fin de semaine.

Rens.: youhou.life