Acheter pour mieux aider

Publié le 24 novembre 2015

Lorsqu’on investit dans notre économie locale, on aide aussi l’emploi local.

©Copyright © 2012 Lumina Images. All rights reserved.

L’un des besoins fondamentaux de l’humain est de s’alimenter. De nos jours, on retrouve tout et n’importe quoi sur les tablettes des épiceries. Ainsi, nous pouvons manger des fraises en décembre et toutes sortes de produits frais qui sont cultivés très loin de notre assiette. Mais quand vient le temps de choisir entre deux produits, pourquoi ne pas penser à l’achat local?

En effet, acheter des produits locaux permet de participer à la réduction des gaz à effet de serre rejetés dans l’air. Et, dans la même foulée, on réduit aussi notre consommation d’agents de conservation que possèdent ces produits qui voyagent sur une grande distance. Sans compter qu’acheter localement nourrit l’économie de notre région!

Mais il n’y a pas que les produits du terroir qui sont concernés par cette habitude d’achat. On peut aussi se procurer autour de chez soi des vêtements, des livres, des jouets, des bijoux, de l’artisanat et plusieurs objets du quotidien.

Surveiller les étiquettes qui identifient la provenance des produits que vous mettez dans votre panier peut faire toute la différence! De plus, aller magasiner à la quincaillerie près de chez vous plutôt que dans un grand centre à l’extérieur vous fera économiser du temps et de l’essence...

Lorsqu’on investit dans notre économie locale, on aide aussi le marché de l’emploi, c’est un point non négligeable en faveur de l’achat local. Au final, c’est toute la région qui profite de notre décision.

Alors, ne sous-estimons pas notre pouvoir d’achat car en modifiant nos habitudes de consommation, nous pouvons, à notre petite échelle, aider autant l’environnement que l’économie.

En manchette

Littérature: élucider le sacré

LIVRE. La blogueuse et auteure Josée Durocher l'avoue d'emblée: elle ne s'y connaissait pas beaucoup en féminin et masculin sacrés avant d'amorcer les recherches et les entrevues pour son tout dernier ouvrage, Sacrés! Le féminin et le masculin vus autrement. Après coup, elle est d'avis que cette aventure l'a grandement enrichie.

Les prouesses de Gonsalves ont aidé à envoyer un québécois à Rio

HALTÉROPHILIE. Lors des Championnats panaméricains d'haltérophilie, tenus du 5 au 12 juin à Carthagène, en Colombie, il était prévisible que l'équipe féminine canadienne réussisse à obtenir une place pour les Jeux olympiques de Rio et que ce billet irait à la meilleure haltérophile au Canada, Marie-Ève Beauchemin-Nadeau, du club Fortius de Brossard. Ce fut fait, sans surprise.

Acheter pour mieux aider

Publié le 24 novembre 2015

Lorsqu’on investit dans notre économie locale, on aide aussi l’emploi local.

©Copyright © 2012 Lumina Images. All rights reserved.


L’un des besoins fondamentaux de l’humain est de s’alimenter. De nos jours, on retrouve tout et n’importe quoi sur les tablettes des épiceries. Ainsi, nous pouvons manger des fraises en décembre et toutes sortes de produits frais qui sont cultivés très loin de notre assiette. Mais quand vient le temps de choisir entre deux produits, pourquoi ne pas penser à l’achat local?

En effet, acheter des produits locaux permet de participer à la réduction des gaz à effet de serre rejetés dans l’air. Et, dans la même foulée, on réduit aussi notre consommation d’agents de conservation que possèdent ces produits qui voyagent sur une grande distance. Sans compter qu’acheter localement nourrit l’économie de notre région!

Mais il n’y a pas que les produits du terroir qui sont concernés par cette habitude d’achat. On peut aussi se procurer autour de chez soi des vêtements, des livres, des jouets, des bijoux, de l’artisanat et plusieurs objets du quotidien.

Surveiller les étiquettes qui identifient la provenance des produits que vous mettez dans votre panier peut faire toute la différence! De plus, aller magasiner à la quincaillerie près de chez vous plutôt que dans un grand centre à l’extérieur vous fera économiser du temps et de l’essence...

Lorsqu’on investit dans notre économie locale, on aide aussi le marché de l’emploi, c’est un point non négligeable en faveur de l’achat local. Au final, c’est toute la région qui profite de notre décision.

Alors, ne sous-estimons pas notre pouvoir d’achat car en modifiant nos habitudes de consommation, nous pouvons, à notre petite échelle, aider autant l’environnement que l’économie.