Un beau buffet d'une autre époque

Trésors de famille

Mario Wilson web@tc.tc Publié le 6 décembre 2015

Il est surprenant d'y constater à la fois les touches du style Victorien, Empire et Art & Crafts.

Lorsque j’examine une pièce de mobilier ancien, il est relativement facile de dater sa fabrication simplement en reconnaissant le style qui prévalait à l’époque, plus ou moins bien rendu par le concepteur du meuble.

Vous conviendrez que la fin d’une époque pour un style particulier de meuble peut très bien s’étirer un peu dans une région différente de celle de la naissance du style.

Mario Wilson

Vous conviendrez que la fin d’une époque pour un style particulier de meuble peut très bien s’étirer un peu dans une région différente de celle de la naissance du style. Prenons par exemple le style Art & Crafts dit Mission.

Comme cette mode nous parvenait des États-Unis (après une vogue bien lancée en Angleterre), les grands fabricants de Toronto, Montréal et Québec rattrapèrent rapidement le coup et se mirent à leur tour à la création de meubles très exactement copiés sur les pièces parues dans les catalogues des importants fabricants américains.

Adaptation

Mais voilà que les ébénistes du Bas du fleuve reçurent également des commandes de leurs meilleurs clients. Il leur a fallu suivre le pas et dresser des plans, ajuster la machinerie pour produire avec du chêne maillé et, évidemment, tenter quelques variations pour satisfaire les clients plus pointilleux.

On peut donc affirmer sans se tromper que certaines copies du style Art & Crafts produites en région n’ont en réalité qu’étiré la période de temps de cette mode devenue québécoise.

Si vous découvrez que votre meuble ancien dont on situe la production entre 1900 et 1920 fut probablement créé vers 1935, vous n’avez sans doute pas tout à fait tort. Il s’agit peut-être d’un meuble sorti des ateliers d’un ébéniste en région éloignée qui a reçu la commande par un client désirant meubler son chalet de campagne.

Buffet

Une des curiosités les plus intéressantes de ces meubles est qu'ils furent conçus en s’inspirant de plusieurs styles se côtoyant il y a une centaine d’années.

Voyez ce buffet que nos grand-mères nommaient «side boat». Il est surprenant d’y constater les touches du style Victorien, Empire et Art & Crafts à la fois.

Ces trois styles se voisinaient lors de cette belle époque charnière entre le dix-neuvième et le vingtième siècle. De 1880 à 1930, les artisans du Québec, tout comme les importantes usines des grands centres, réalisèrent des prouesses de conception afin de combler les goûts de leurs clients. Voici un meuble qui constitue un bel exemple de cet amalgame.

Les portes de ce meuble, dont les petits carrelages s’avèrent justement une touche du style Art & Crafts, se marient très bien avec les volutes de style Empire qui se déroulent jusqu’aux pattes de lion très courantes dans le style Victorien.

Touche victorienne

Remarquez que le petit miroir rond et les appliques à motif de feuilles et de branches de la partie supérieure constituent également une touche typiquement victorienne. Nous obtenons ainsi un meuble de chêne issu de cette époque du tournant des années 1900, dont le mélange de différents styles populaires, en ces temps anciens, peut très bien plaire encore de nos jours.

Dans une maison ancienne (datant de 1820), construite par Jean-François Perrault, le B & B Cap Diamant de la ville de Québec, est ainsi meublé entièrement avec des pièces patrimoniales. Nous y avons tenu une intéressante discussion traitant de l’héritage du mobilier québécois, américain et de celui du conquérant. Des antiquités très bien utilisées!

Un beau buffet d'une autre époque

Trésors de famille

Mario Wilson web@tc.tc Publié le 6 décembre 2015

Il est surprenant d'y constater à la fois les touches du style Victorien, Empire et Art & Crafts.


Lorsque j’examine une pièce de mobilier ancien, il est relativement facile de dater sa fabrication simplement en reconnaissant le style qui prévalait à l’époque, plus ou moins bien rendu par le concepteur du meuble.

Vous conviendrez que la fin d’une époque pour un style particulier de meuble peut très bien s’étirer un peu dans une région différente de celle de la naissance du style.

Mario Wilson

Vous conviendrez que la fin d’une époque pour un style particulier de meuble peut très bien s’étirer un peu dans une région différente de celle de la naissance du style. Prenons par exemple le style Art & Crafts dit Mission.

Comme cette mode nous parvenait des États-Unis (après une vogue bien lancée en Angleterre), les grands fabricants de Toronto, Montréal et Québec rattrapèrent rapidement le coup et se mirent à leur tour à la création de meubles très exactement copiés sur les pièces parues dans les catalogues des importants fabricants américains.

Adaptation

Mais voilà que les ébénistes du Bas du fleuve reçurent également des commandes de leurs meilleurs clients. Il leur a fallu suivre le pas et dresser des plans, ajuster la machinerie pour produire avec du chêne maillé et, évidemment, tenter quelques variations pour satisfaire les clients plus pointilleux.

On peut donc affirmer sans se tromper que certaines copies du style Art & Crafts produites en région n’ont en réalité qu’étiré la période de temps de cette mode devenue québécoise.

Si vous découvrez que votre meuble ancien dont on situe la production entre 1900 et 1920 fut probablement créé vers 1935, vous n’avez sans doute pas tout à fait tort. Il s’agit peut-être d’un meuble sorti des ateliers d’un ébéniste en région éloignée qui a reçu la commande par un client désirant meubler son chalet de campagne.

Buffet

Une des curiosités les plus intéressantes de ces meubles est qu'ils furent conçus en s’inspirant de plusieurs styles se côtoyant il y a une centaine d’années.

Voyez ce buffet que nos grand-mères nommaient «side boat». Il est surprenant d’y constater les touches du style Victorien, Empire et Art & Crafts à la fois.

Ces trois styles se voisinaient lors de cette belle époque charnière entre le dix-neuvième et le vingtième siècle. De 1880 à 1930, les artisans du Québec, tout comme les importantes usines des grands centres, réalisèrent des prouesses de conception afin de combler les goûts de leurs clients. Voici un meuble qui constitue un bel exemple de cet amalgame.

Les portes de ce meuble, dont les petits carrelages s’avèrent justement une touche du style Art & Crafts, se marient très bien avec les volutes de style Empire qui se déroulent jusqu’aux pattes de lion très courantes dans le style Victorien.

Touche victorienne

Remarquez que le petit miroir rond et les appliques à motif de feuilles et de branches de la partie supérieure constituent également une touche typiquement victorienne. Nous obtenons ainsi un meuble de chêne issu de cette époque du tournant des années 1900, dont le mélange de différents styles populaires, en ces temps anciens, peut très bien plaire encore de nos jours.

Dans une maison ancienne (datant de 1820), construite par Jean-François Perrault, le B & B Cap Diamant de la ville de Québec, est ainsi meublé entièrement avec des pièces patrimoniales. Nous y avons tenu une intéressante discussion traitant de l’héritage du mobilier québécois, américain et de celui du conquérant. Des antiquités très bien utilisées!