Comment choisir son sapin de Noël

Naturel ou artificiel?

Publié le 4 décembre 2015

©Copyright Daphne Caron

Majestueux, odorant, réconfortant…Acheter et décorer un sapin pour Noël, c’est marquer le début du temps des Fêtes. Êtes-vous de ceux qui chaque année se demandent si le traditionnel sapin de culture, qui sent la forêt et les souvenirs, est le bon choix ?

Ceux qui préfèrent les « vrais » sapins en ont vertement contre les sapins de plastique, conforme à leurs valeurs et par souci pour la planète. Pourtant, l’achat d’un sapin de plastique peut également s’avérer un bon choix.

Voici quelques astuces pour acheter judicieusement des produits de conifères qui vous ressemblent.

En plastique

Il n’est pas rare que des gens n’osent pas faire de sapin pour éviter de retrouver des épines pendant des semaines après Noël. Par chance, plusieurs options s’offrent à vous pour profiter de l’ambiance sans être contrariées.

Pour ce qui est du prix, l’achat d’un « faux » sapin est plus économique à long terme, mais un choix moins écologique de par les 400 années qu’il prendra pour se dégrader.

Il existe une variété de qualité, de couleurs, de grandeur. Osez magasiner d’abord sur le web pour voir ce que les grands magasins proposent. N’achetez pas sur l’impulsion de ce qui est présenté en ligne et une fois votre idée faite sur le style recherché, allez faire un tour dans vos boutiques de décoration préférées et dans une ou deux grandes surfaces.

Alors, vous serez prêt à acheter.

Sachez choisir d’abord la qualité, si vous voulez faire durer votre sapin au fil des années.

Fabriquer ou récupérer un sapin

Un sapin doit-il nécessairement être un conifère ?

Grand-maman Françoise fabrique son sapin à partir d’une branche de bouleau. Elle y accroche des boules, des guirlandes, des lumières et y place même une crèche en dessous, sur un tapis de ouate. Elle a compris depuis longtemps comment éviter la corvée de nettoyage d’après les Fêtes.

Avant de jeter rouleaux de carton, tiges de métal et autres accessoires du quotidien, donnez-leur une seconde vie. Un bricolage avec des matériaux désuets, de la peinture et des ornements pourrait bien surprendre votre conception d’un sapin !

Laissez votre créativité prendre le dessus et permettez-vous d’oser. Au pire, vous n’aurez qu’à le recycler au début de la nouvelle année ! 

Produits de sapinage

Si vous optez pour un arbre en plastique, mais qu’il vous importe d’avoir une petite touche de « vraie » nature, sachez qu’il existe plusieurs options pour agrémenter votre décoration. Couronne, guirlande, boule, feuillage et arbustes sont divers accessoires que vous pouvez acheter au marchand de sapin.

Certaines branches taillées de conifères pourront se conserver jusqu’à deux ans et seront parfaites pour la décoration minimaliste.

Une option intéressante pour varier la décoration !

Les sapins de culture

Il existe plusieurs variétés de sapins sur le marché. Leur entretien, leur odeur et leur conservation peuvent varier, alors mieux vaut réfléchir à votre besoin avant de faire son choix.

Les sapins de culture sont garnis parce qu’ils sont taillés tous les ans jusqu’à ce qu’ils soient coupés. Les sapins d’environ deux mètres poussent pendant sept ans ! Ils portent donc sept ans d'amour avec eux !

Baumier

Le sapin Baumier est reconnu par son vert riche et son odeur typique de Noël. Les aromates de sapin sont fabriqués avec cette variété.  Ses épines sont plus piquantes et tombent plus facilement. Il représente le sapin traditionnel de la période des fêtes.

Fraser

Le sapin Fraser est joli et touffu. Moins odorant, il garde cependant ses épines plus longtemps. Vous pourrez le reconnaître à l’œil grâce à ses épines arrondies. Il est également plus résistant. Si vous comptez acheter votre sapin tôt dans le mois, il est définitivement fait pour vous. Vous pourrez compenser l’odeur avec des chandelles au sapin Baumier.

Sauvage

Moins populaires, mais tout aussi jolis, les sapins sauvages se différencient de par leur apparence moins uniforme et touffue, presque chétive. Si vous êtes un adapte de la décoration minimaliste, c’est l’option qu’il vous faut !

Le sapin sauvage est souvent celui que l’on coupe soi-même lors d’une excursion en forêt. On peut toutefois l'acheter chez le marchand de sapin dans certains marchés publics.

Prix d’un sapin de culture

Le prix des sapins varie d’un commerçant à l’autre. Certains oseront vous demander un prix exorbitant parce qu’ils sentiront votre attachement aux traditions.

Sachez qu’un arbre à la grandeur standard de 2 mètres se vend autour de 40$. Les épiceries qui ont un pouvoir d’achat plus important mettront en vente leurs arbres quelques jours avant Noël afin d’écouler leur inventaire. Si vous êtes de tendance dernière minute, magasinez bien et vous payerez peut-être 2$ pour un sapin qui se vendait 35$ ! Mais il risque d'être bien sec et de perdre facilement ses aiguilles. Bien du ménage en vue !

En conclusion

Nous tenons à remercier Dominic, notre charmant vendeur de sapin. C’est lui qui nous a tout appris sur le sujet.

Les vendeurs de sapins sont souvent issus de familles d’agriculteurs forestiers qui se transmettent cette passion de génération en génération. Ce sont les gardiens de la beauté des arbres de Noël.

Natifs de régions rurales, ils consacrent de nombreux mois de l’année à planter, tailler et entretenir les forêts de sapins. Ils ne comptent pas leurs heures en novembre durant la récolte des plus beaux spécimens, et en décembre pendant la période de la vente, loin de la maison, parfois même très loin. Souvent, ils dorment dans des roulottes à même le site et ne retournent chez eux qu’une fois leur stock écoulé, pour refaire le plein.

Saviez-vous que nos beaux sapins de Noël sont très recherchés dans les grandes villes comme New York, Boston et même Washington ? À New York, les vendeurs se lancent souvent le défi de convaincre les acheteurs fortunés de payer des centaines de dollars pour un arbre… Eh bien croyez-le ou pas, il n’est pas rare de trouver acheteur !

Acheter un produit de sapinage, c’est aussi rencontrer des gens passionnés qui ont choisi le métier de rendre les gens heureux et d’accrocher des sourires dans leur visage.

Ceci dit, pourquoi juger quelqu’un qui décide d’acheter un sapin réutilisable ? Peut-être que la solution est d’acheter un « faux » sapin et de décorer les différentes pièces de la maison avec des accessoires en « vrai » sapin ? 

À chacun son sapin !

Florence-Léa Siry

Vous voulez en savoir plus?

Consultez le chicfrigosansfric.com ou la page Facebook:

www.facebook.com/ChicFrigoSansFric

©Copyright Daphne Caron

©Copyright Daphne Caron

Florence-Léa Siry

©Daphne Caron

Comment choisir son sapin de Noël

Naturel ou artificiel?

Publié le 4 décembre 2015

©Copyright Daphne Caron


Majestueux, odorant, réconfortant…Acheter et décorer un sapin pour Noël, c’est marquer le début du temps des Fêtes. Êtes-vous de ceux qui chaque année se demandent si le traditionnel sapin de culture, qui sent la forêt et les souvenirs, est le bon choix ?

Ceux qui préfèrent les « vrais » sapins en ont vertement contre les sapins de plastique, conforme à leurs valeurs et par souci pour la planète. Pourtant, l’achat d’un sapin de plastique peut également s’avérer un bon choix.

Voici quelques astuces pour acheter judicieusement des produits de conifères qui vous ressemblent.

En plastique

Il n’est pas rare que des gens n’osent pas faire de sapin pour éviter de retrouver des épines pendant des semaines après Noël. Par chance, plusieurs options s’offrent à vous pour profiter de l’ambiance sans être contrariées.

Pour ce qui est du prix, l’achat d’un « faux » sapin est plus économique à long terme, mais un choix moins écologique de par les 400 années qu’il prendra pour se dégrader.

Il existe une variété de qualité, de couleurs, de grandeur. Osez magasiner d’abord sur le web pour voir ce que les grands magasins proposent. N’achetez pas sur l’impulsion de ce qui est présenté en ligne et une fois votre idée faite sur le style recherché, allez faire un tour dans vos boutiques de décoration préférées et dans une ou deux grandes surfaces.

Alors, vous serez prêt à acheter.

Sachez choisir d’abord la qualité, si vous voulez faire durer votre sapin au fil des années.

Fabriquer ou récupérer un sapin

Un sapin doit-il nécessairement être un conifère ?

Grand-maman Françoise fabrique son sapin à partir d’une branche de bouleau. Elle y accroche des boules, des guirlandes, des lumières et y place même une crèche en dessous, sur un tapis de ouate. Elle a compris depuis longtemps comment éviter la corvée de nettoyage d’après les Fêtes.

Avant de jeter rouleaux de carton, tiges de métal et autres accessoires du quotidien, donnez-leur une seconde vie. Un bricolage avec des matériaux désuets, de la peinture et des ornements pourrait bien surprendre votre conception d’un sapin !

Laissez votre créativité prendre le dessus et permettez-vous d’oser. Au pire, vous n’aurez qu’à le recycler au début de la nouvelle année ! 

Produits de sapinage

Si vous optez pour un arbre en plastique, mais qu’il vous importe d’avoir une petite touche de « vraie » nature, sachez qu’il existe plusieurs options pour agrémenter votre décoration. Couronne, guirlande, boule, feuillage et arbustes sont divers accessoires que vous pouvez acheter au marchand de sapin.

Certaines branches taillées de conifères pourront se conserver jusqu’à deux ans et seront parfaites pour la décoration minimaliste.

Une option intéressante pour varier la décoration !

Les sapins de culture

Il existe plusieurs variétés de sapins sur le marché. Leur entretien, leur odeur et leur conservation peuvent varier, alors mieux vaut réfléchir à votre besoin avant de faire son choix.

Les sapins de culture sont garnis parce qu’ils sont taillés tous les ans jusqu’à ce qu’ils soient coupés. Les sapins d’environ deux mètres poussent pendant sept ans ! Ils portent donc sept ans d'amour avec eux !

Baumier

Le sapin Baumier est reconnu par son vert riche et son odeur typique de Noël. Les aromates de sapin sont fabriqués avec cette variété.  Ses épines sont plus piquantes et tombent plus facilement. Il représente le sapin traditionnel de la période des fêtes.

Fraser

Le sapin Fraser est joli et touffu. Moins odorant, il garde cependant ses épines plus longtemps. Vous pourrez le reconnaître à l’œil grâce à ses épines arrondies. Il est également plus résistant. Si vous comptez acheter votre sapin tôt dans le mois, il est définitivement fait pour vous. Vous pourrez compenser l’odeur avec des chandelles au sapin Baumier.

Sauvage

Moins populaires, mais tout aussi jolis, les sapins sauvages se différencient de par leur apparence moins uniforme et touffue, presque chétive. Si vous êtes un adapte de la décoration minimaliste, c’est l’option qu’il vous faut !

Le sapin sauvage est souvent celui que l’on coupe soi-même lors d’une excursion en forêt. On peut toutefois l'acheter chez le marchand de sapin dans certains marchés publics.

Prix d’un sapin de culture

Le prix des sapins varie d’un commerçant à l’autre. Certains oseront vous demander un prix exorbitant parce qu’ils sentiront votre attachement aux traditions.

Sachez qu’un arbre à la grandeur standard de 2 mètres se vend autour de 40$. Les épiceries qui ont un pouvoir d’achat plus important mettront en vente leurs arbres quelques jours avant Noël afin d’écouler leur inventaire. Si vous êtes de tendance dernière minute, magasinez bien et vous payerez peut-être 2$ pour un sapin qui se vendait 35$ ! Mais il risque d'être bien sec et de perdre facilement ses aiguilles. Bien du ménage en vue !

En conclusion

Nous tenons à remercier Dominic, notre charmant vendeur de sapin. C’est lui qui nous a tout appris sur le sujet.

Les vendeurs de sapins sont souvent issus de familles d’agriculteurs forestiers qui se transmettent cette passion de génération en génération. Ce sont les gardiens de la beauté des arbres de Noël.

Natifs de régions rurales, ils consacrent de nombreux mois de l’année à planter, tailler et entretenir les forêts de sapins. Ils ne comptent pas leurs heures en novembre durant la récolte des plus beaux spécimens, et en décembre pendant la période de la vente, loin de la maison, parfois même très loin. Souvent, ils dorment dans des roulottes à même le site et ne retournent chez eux qu’une fois leur stock écoulé, pour refaire le plein.

Saviez-vous que nos beaux sapins de Noël sont très recherchés dans les grandes villes comme New York, Boston et même Washington ? À New York, les vendeurs se lancent souvent le défi de convaincre les acheteurs fortunés de payer des centaines de dollars pour un arbre… Eh bien croyez-le ou pas, il n’est pas rare de trouver acheteur !

Acheter un produit de sapinage, c’est aussi rencontrer des gens passionnés qui ont choisi le métier de rendre les gens heureux et d’accrocher des sourires dans leur visage.

Ceci dit, pourquoi juger quelqu’un qui décide d’acheter un sapin réutilisable ? Peut-être que la solution est d’acheter un « faux » sapin et de décorer les différentes pièces de la maison avec des accessoires en « vrai » sapin ? 

À chacun son sapin !

Florence-Léa Siry

Vous voulez en savoir plus?

Consultez le chicfrigosansfric.com ou la page Facebook:

www.facebook.com/ChicFrigoSansFric

©Copyright Daphne Caron

©Copyright Daphne Caron

Florence-Léa Siry

©Daphne Caron