Donnez au suivant sur les réseaux sociaux

Publié le 22 février 2016

Qu’est-ce qui incite des individus à se mobiliser ? Au départ, il faut être informé et sensibilisé à une problématique ou un enjeu de société qui rejoint nos intérêts et nos valeurs : la santé, par exemple. Comme ce fut le cas pour l’environnement, une mobilisation visant à réduire les inégalités sociales améliorerait l’état de santé de notre société.

Connaissez-vous le terme inégalités sociales ? Au fond, lorsqu’on aborde cette question, on fait référence à la différence entre les riches et les pauvres. L’écart qui existe entre eux entraîne de nombreuses et potentiellement dévastatrices conséquences sociales : notamment, le risque plus élevé de maladies, l’insécurité alimentaire, la précarité d’emploi et l’insalubrité des logements.

Bien souvent, nous critiquons l’impact, parfois nocif, des réseaux sociaux sur les relations humaines. Cependant, les réseaux sociaux peuvent aussi offrir un soutien inestimable aux personnes dans le besoin.

Émilie Dansereau de l'Association pour la santé publique du Québec

Le gouvernement et les différentes instances de santé, entres autres les Directions de santé publique de chaque région, travaillent de concert afin de réduire cet écart en offrant, par exemple, un système de soins gratuits, un accès aux centres de la petite enfance à faible coût, une éducation accessible à tous. Bien que certains de ces acquis soient aujourd’hui menacés, d’autres initiatives voient le jour afin de venir en aide aux plus démunis.

Le pouvoir des réseaux sociaux

Bien souvent, nous critiquons l’impact, parfois nocif, des réseaux sociaux sur les relations humaines. Cependant, les réseaux sociaux peuvent aussi offrir un soutien inestimable aux personnes dans le besoin. En effet, différents groupes d’entraide existent sur les réseaux sociaux : ils réunissent des gens qui offrent gratuitement ou à faible coût, de la nourriture, des objets ou des meubles, des vêtements, des fournitures pour bébé et plus encore

. Il s’agit de microsociétés d’entraide ou de troc créées à l’initiative de gens comme vous et moi. Certains groupes permettent à des parents d’échanger sur leur situation, de s’entraider, de se soutenir dans les périodes les plus difficiles.

J’ai été virtuellement témoin de personnes ayant rassemblé de la nourriture et des meubles afin d’aider une mère monoparentale et ses trois enfants à s’installer dans leur nouveau logement. Ce genre d’initiatives « discrètes » contribuent également à réduire les inégalités sociales de santé, un geste à la fois.

L’importance d’être conscientisé pour se mobiliser

Qu’est-ce qui incite des individus à se mobiliser ? Au départ, il faut être informé et sensibilisé à une problématique ou un enjeu de société qui rejoint nos intérêts et nos valeurs : la santé, par exemple. Comme ce fut le cas pour l’environnement, une mobilisation visant à réduire les inégalités sociales améliorerait l’état de santé de notre société.

Les découvertes scientifiques ne peuvent pas régler tous les problèmes de santé, dont les inégalités sociales font partie. La participation des gouvernements, des entreprises, des municipalités et aussi des citoyens est absolument nécessaire. Ces derniers, par exemple,  peuvent se mobiliser pour avoir accès à des lots de terrain dans leur quartier afin de développer des jardins communautaires et ainsi consommer davantage de fruits et légumes de saison à faible coût.

Je vous invite donc à prendre conscience des gestes que vous posez spontanément, sans y réfléchir et qui pourtant ont un impact direct sur votre santé et peut-être même celle de votre famille : vos choix à l’épicerie, vos moyens de transport et vos loisirs, ont tous un impact sur votre état de santé et celui de vos enfants.

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l'Association pour la santé publique du Québec

Plus d'infos en cliquant ici

En manchette

Classica: un festival qui prend de l’ampleur

MUSIQUE. L'organisation derrière le Festival Classica a de grandes ambitions pour l'avenir de l'événement dédié à la musique classique. Sa 6e édition, qui se déroulera du 29 mai au 5 juin, se veut ouverte, de par l'offre complémentaire autour des spectacles et de par le territoire couvert, qui sort des frontières de Saint-Lambert.

Fête nationale dans le Vieux-Longueuil: Marjo et Les Respectables

FESTIVITÉS. La rockeuse québécoise Marjo et le groupe Les Respectables seront les têtes d'affiches du grand spectacle de la Fête nationale du Québec dans l'arr. du Vieux-Longueuil, le 23 juin, où plusieurs dizaines milliers de personnes sont attendues. Le lendemain, Dumas et les Cowboys Fringants se produiront sur la scène du parc de la Cité, dans l'arr. de Saint-Hubert.

Donnez au suivant sur les réseaux sociaux

Publié le 22 février 2016

Qu’est-ce qui incite des individus à se mobiliser ? Au départ, il faut être informé et sensibilisé à une problématique ou un enjeu de société qui rejoint nos intérêts et nos valeurs : la santé, par exemple. Comme ce fut le cas pour l’environnement, une mobilisation visant à réduire les inégalités sociales améliorerait l’état de santé de notre société.


Connaissez-vous le terme inégalités sociales ? Au fond, lorsqu’on aborde cette question, on fait référence à la différence entre les riches et les pauvres. L’écart qui existe entre eux entraîne de nombreuses et potentiellement dévastatrices conséquences sociales : notamment, le risque plus élevé de maladies, l’insécurité alimentaire, la précarité d’emploi et l’insalubrité des logements.

Bien souvent, nous critiquons l’impact, parfois nocif, des réseaux sociaux sur les relations humaines. Cependant, les réseaux sociaux peuvent aussi offrir un soutien inestimable aux personnes dans le besoin.

Émilie Dansereau de l'Association pour la santé publique du Québec

Le gouvernement et les différentes instances de santé, entres autres les Directions de santé publique de chaque région, travaillent de concert afin de réduire cet écart en offrant, par exemple, un système de soins gratuits, un accès aux centres de la petite enfance à faible coût, une éducation accessible à tous. Bien que certains de ces acquis soient aujourd’hui menacés, d’autres initiatives voient le jour afin de venir en aide aux plus démunis.

Le pouvoir des réseaux sociaux

Bien souvent, nous critiquons l’impact, parfois nocif, des réseaux sociaux sur les relations humaines. Cependant, les réseaux sociaux peuvent aussi offrir un soutien inestimable aux personnes dans le besoin. En effet, différents groupes d’entraide existent sur les réseaux sociaux : ils réunissent des gens qui offrent gratuitement ou à faible coût, de la nourriture, des objets ou des meubles, des vêtements, des fournitures pour bébé et plus encore

. Il s’agit de microsociétés d’entraide ou de troc créées à l’initiative de gens comme vous et moi. Certains groupes permettent à des parents d’échanger sur leur situation, de s’entraider, de se soutenir dans les périodes les plus difficiles.

J’ai été virtuellement témoin de personnes ayant rassemblé de la nourriture et des meubles afin d’aider une mère monoparentale et ses trois enfants à s’installer dans leur nouveau logement. Ce genre d’initiatives « discrètes » contribuent également à réduire les inégalités sociales de santé, un geste à la fois.

L’importance d’être conscientisé pour se mobiliser

Qu’est-ce qui incite des individus à se mobiliser ? Au départ, il faut être informé et sensibilisé à une problématique ou un enjeu de société qui rejoint nos intérêts et nos valeurs : la santé, par exemple. Comme ce fut le cas pour l’environnement, une mobilisation visant à réduire les inégalités sociales améliorerait l’état de santé de notre société.

Les découvertes scientifiques ne peuvent pas régler tous les problèmes de santé, dont les inégalités sociales font partie. La participation des gouvernements, des entreprises, des municipalités et aussi des citoyens est absolument nécessaire. Ces derniers, par exemple,  peuvent se mobiliser pour avoir accès à des lots de terrain dans leur quartier afin de développer des jardins communautaires et ainsi consommer davantage de fruits et légumes de saison à faible coût.

Je vous invite donc à prendre conscience des gestes que vous posez spontanément, sans y réfléchir et qui pourtant ont un impact direct sur votre santé et peut-être même celle de votre famille : vos choix à l’épicerie, vos moyens de transport et vos loisirs, ont tous un impact sur votre état de santé et celui de vos enfants.

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l'Association pour la santé publique du Québec

Plus d'infos en cliquant ici