Pour en finir avec les gras trans

Publié le 16 mars 2016

En novembre 2015, la ministre fédérale de la santé Jane Philpott a reçu le mandat, du premier ministre Justin Trudeau, d’éliminer les gras trans de l’alimentation des Canadiens.

Bon gras, mauvais gras 

Simplifions les choses :

·         les Omega-3,  les gras mono-insaturés (huiles d’olives, d’arachides ou de canola, les avocats et la plupart des noix) et polyinsaturés (huiles de carthame, de maïs, de soya et de tournesol, mais attention, elles sont plus caloriques) sont tous de bons gras !

·         les gras saturés et les gras trans sont de mauvais gras ! Le gras trans est le type de gras obtenu lorsque l’huile se transforme en gras solide par un procédé appelé l’hydrogénation. Le gras trans, appelé aussi « huile hydrogénée », se retrouve dans la plupart des biscuits, des craquelins, des beignes et des aliments frits… Oui, y compris les frites !

Les 10 aliments commerciaux à surveiller

1. La margarine hydrogénée et le shortening
2. Les beignes, les muffins et les gâteaux du commerce
3. Les soupes en conserve ou en poudre
4. Les aliments frits
5. Les repas surgelés
6. Les croustilles et les craquelins
7. Les céréales à déjeuner
8. Les biscuits, les barres de chocolat et de céréales
9. Les abaisses de tarte
10. Les trempettes, les vinaigrettes et la crème fouettée

http://www.extenso.org/article/les-10-aliments-ennemis-de-votre-coeur/

Danger  

Les gras trans font grimper le taux de mauvais cholestérol et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.  En 2013, ils étaient responsables de plus de 2000 décès au Canada. C’est pour cette raison qu’il est urgent de procéder à l’élimination des gras trans de notre alimentation.

Affichage des gras trans 

Comme c’est le cas pour les bons gras, l’affichage des gras trans est obligatoire sur tous les tableaux de valeur nutritionnelle, à une exception près… Aussi étrange que cela puisse paraître, l’affichage des gras trans est facultatif pour les aliments destinés aux tout-petits (6 à 24 mois). Imaginez ! Si les gras trans constituent un réel danger pour la santé des adultes, il devrait en être de même pour celle des nourrissons.

À ce sujet, l’ASPQ a produit une courte vidéo qui invite les citoyens à demander au gouvernement fédéral de remédier à cette situation en obligeant l’affichage des gras trans sur les étiquettes des aliments pour tout-petits, en attendant leur élimination complète.

Devenir des leaders en prévention  

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration a adopté un règlement qui vise à éliminer l’utilisation des gras trans d’ici 2018. Le Canada devra emboîter le pas : l’élimination des gras trans de notre alimentation assurera la  santé durable des citoyens.

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l'Association pour la santé publique du Québec

Plus d'infos en cliquant ici

 

 

 

 

 

 

Pour en finir avec les gras trans

Publié le 16 mars 2016

En novembre 2015, la ministre fédérale de la santé Jane Philpott a reçu le mandat, du premier ministre Justin Trudeau, d’éliminer les gras trans de l’alimentation des Canadiens.

Bon gras, mauvais gras 

Simplifions les choses :

·         les Omega-3,  les gras mono-insaturés (huiles d’olives, d’arachides ou de canola, les avocats et la plupart des noix) et polyinsaturés (huiles de carthame, de maïs, de soya et de tournesol, mais attention, elles sont plus caloriques) sont tous de bons gras !

·         les gras saturés et les gras trans sont de mauvais gras ! Le gras trans est le type de gras obtenu lorsque l’huile se transforme en gras solide par un procédé appelé l’hydrogénation. Le gras trans, appelé aussi « huile hydrogénée », se retrouve dans la plupart des biscuits, des craquelins, des beignes et des aliments frits… Oui, y compris les frites !

Les 10 aliments commerciaux à surveiller

1. La margarine hydrogénée et le shortening
2. Les beignes, les muffins et les gâteaux du commerce
3. Les soupes en conserve ou en poudre
4. Les aliments frits
5. Les repas surgelés
6. Les croustilles et les craquelins
7. Les céréales à déjeuner
8. Les biscuits, les barres de chocolat et de céréales
9. Les abaisses de tarte
10. Les trempettes, les vinaigrettes et la crème fouettée

http://www.extenso.org/article/les-10-aliments-ennemis-de-votre-coeur/

Danger  

Les gras trans font grimper le taux de mauvais cholestérol et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.  En 2013, ils étaient responsables de plus de 2000 décès au Canada. C’est pour cette raison qu’il est urgent de procéder à l’élimination des gras trans de notre alimentation.

Affichage des gras trans 

Comme c’est le cas pour les bons gras, l’affichage des gras trans est obligatoire sur tous les tableaux de valeur nutritionnelle, à une exception près… Aussi étrange que cela puisse paraître, l’affichage des gras trans est facultatif pour les aliments destinés aux tout-petits (6 à 24 mois). Imaginez ! Si les gras trans constituent un réel danger pour la santé des adultes, il devrait en être de même pour celle des nourrissons.

À ce sujet, l’ASPQ a produit une courte vidéo qui invite les citoyens à demander au gouvernement fédéral de remédier à cette situation en obligeant l’affichage des gras trans sur les étiquettes des aliments pour tout-petits, en attendant leur élimination complète.

Devenir des leaders en prévention  

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration a adopté un règlement qui vise à éliminer l’utilisation des gras trans d’ici 2018. Le Canada devra emboîter le pas : l’élimination des gras trans de notre alimentation assurera la  santé durable des citoyens.

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l'Association pour la santé publique du Québec

Plus d'infos en cliquant ici