Le petit-déjeuner à l'école aide les jeunes à maintenir un poids santé

La Presse Canadienne redaction@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Déjeuner à l'école préviendrait l'obésité selon une nouvelle étude.

©Photo: Deposit Photos

SANTÉ. Les écoliers qui prennent un petit-déjeuner à l'école — même s'ils ont déjà mangé à la maison — sont moins susceptibles de souffrir de surpoids ou d'obésité que ceux qui ne prennent pas de petit-déjeuner, démontre une nouvelle étude américaine.

Les chercheurs des universités Yale et du Connecticut ont constaté que les jeunes qui ne prenaient pas de petit-déjeuner (ou qui n'en prenaient un qu'occasionnellement) étaient plus de deux fois plus susceptibles de souffrir de surpoids ou d'obésité que ceux qui mangeaient deux fois.

De plus, les scientifiques ont mesuré que le changement de poids entre la 5e année et la deuxième année du secondaire était identique dans les deux groupes.

Des études antérieures avaient associé le petit-déjeuner à une meilleure performance académique, à une meilleure santé et à un poids corporel plus sain chez les jeunes. On craignait toutefois qu'un deuxième petit-déjeuner à l'école, après celui de la maison, n'entraîne une prise de poids malsaine.

Environ le tiers des petits Américains âgés de 6 à 11 ans sont en surpoids ou obèses.

Les conclusions de l'étude sont publiées par le journal médical Pediatric Obesity.

En manchette

Les 10 commandements du déménagement

Un déménagement exige une bonne planification. En appliquant religieusement ces quelques conseils de la Société d’habitation du Québec, vous gagnerez du temps et éviterez de faire grincer des dents les bons samaritains venus vous aider le Jour J!

Projet Symbiocité suspendu: décret d’urgence pour la rainette

FAUNE. Le projet domiciliaire Symbiocité menace la viabilité à long terme de la rainette faux-grillon à La Prairie, jugée nécessaire pour le rétablissement de l’espèce en Montérégie, affirme le biologiste Mark Dionne, du service canadien de la faune. Présentant les grandes lignes d’un décret d’urgence adopté par Ottawa et qui entrera en vigueur le 17 juillet, le biologiste conclut que le projet domiciliaire du Bois de la Commune est une menace imminente pour la survie de l’espèce parce qu’il est localisé au cœur de la métapopulation de la minuscule grenouille de 2,5 cm, présente à différents endroits en Montérégie, dont Brossard et Longueuil.

Le petit-déjeuner à l'école aide les jeunes à maintenir un poids santé

La Presse Canadienne redaction@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Déjeuner à l'école préviendrait l'obésité selon une nouvelle étude.

©Photo: Deposit Photos


SANTÉ. Les écoliers qui prennent un petit-déjeuner à l'école — même s'ils ont déjà mangé à la maison — sont moins susceptibles de souffrir de surpoids ou d'obésité que ceux qui ne prennent pas de petit-déjeuner, démontre une nouvelle étude américaine.

Les chercheurs des universités Yale et du Connecticut ont constaté que les jeunes qui ne prenaient pas de petit-déjeuner (ou qui n'en prenaient un qu'occasionnellement) étaient plus de deux fois plus susceptibles de souffrir de surpoids ou d'obésité que ceux qui mangeaient deux fois.

De plus, les scientifiques ont mesuré que le changement de poids entre la 5e année et la deuxième année du secondaire était identique dans les deux groupes.

Des études antérieures avaient associé le petit-déjeuner à une meilleure performance académique, à une meilleure santé et à un poids corporel plus sain chez les jeunes. On craignait toutefois qu'un deuxième petit-déjeuner à l'école, après celui de la maison, n'entraîne une prise de poids malsaine.

Environ le tiers des petits Américains âgés de 6 à 11 ans sont en surpoids ou obèses.

Les conclusions de l'étude sont publiées par le journal médical Pediatric Obesity.