Sexe pixélisé et vie de couple

Publié le 14 décembre 2015

Si le fait de consommer de la porno en couple peut être une façon intéressante, voire enrichissante, d’attiser la flamme, une telle pratique n’est pas toujours sans conséquence.

©© Eugenio Marongiu

Il ne suffit désormais que de quelques clics et voilà que, dans l’anonymat complet et bien souvent gratuitement, nous avons accès à une marée de sites à contenu pornographique. Mais couple et pornographie web font-ils bon ménage?

Selon une étude américaine, 26 % des hommes et 17 % des femmes auraient navigué sur des sites à caractère sexuel au cours de la dernière année. Véronique Vincelli

Selon une étude américaine, 26 % des hommes et 17 % des femmes auraient navigué sur des sites à caractère sexuel au cours de la dernière année. Il n’y a pas de doute que l’accessibilité soit l’une des causes de ce phénomène, mais il y a beaucoup plus.

Voilà que nous assistons depuis quelques années à une réelle démocratisation de l’univers du porno, qui a longtemps été associé aux plaisirs solitaires essentiellement masculins. Aujourd’hui, apprendre que notre couple d’amis s’en «tape» après le souper ou le match de hockey du samedi soir ne surprend plus!

Si le fait de consommer de la porno en couple peut être une façon intéressante, voire enrichissante, d’attiser la flamme, de varier les activités sexuelles et de découvrir de nouveaux fantasmes, une telle pratique n’est pas toujours sans conséquence. Sans en arriver à parler de dépendance ou de démesure pour autant, voilà que les effets de la pornographie en ligne se font rapidement ressentir dans l’intimité. Mais jusqu’à quel point

Des conséquences particulières

Génératrice de tensions
Perçue par certains comme une véritable trahison, au même titre que l’infidélité, la pornographie peut devenir une source de conflits dans le couple lorsqu’elle est consommée en solo.

Coup de masse sur l’estime
À force d’être constamment exposé à des corps «parfaits» (lire ici parfaitement retouchés), on devient généralement beaucoup plus critique face à sa propre apparence physique.

Une intimité chamboulée
Les scénarios stéréotypés peuvent faire naître et alimenter la crainte de ne pas être à la hauteur sexuellement. D’un autre côté, la rencontre intime peut devenir beaucoup plus monotone. Les effets peuvent être nombreux et bien sérieux (diminution du désir et autres dysfonctions sexuelles).

Malgré tout, on en sait encore bien peu sur l’incidence que peut avoir à long terme la consommation de sites pornographiques sur le couple. Une constante semblerait toutefois se dessiner : ce comportement aurait un impact considérable sur le concept d’intimité et la satisfaction sexuelle des individus. Pour y voir plus clair, l’équipe du Laboratoire de psychologie du couple de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) lance une toute nouvelle étude visant à mieux comprendre les motivations des individus qui utilisent les sites internet à caractère sexuel.

Vous désirez y participer? Répondez à un court sondage ici

Véronique Vincelli, sexologue

Plus de chroniques de Véronique Vincelli au http://journalmetro.com/opinions/sexe-dans-la-ville/