L'intégrale de la tournée The Wall

Nouveautés musique

Gilles Lévesque gilles.levesque@tc.tc Publié le 19 décembre 2015

Roger Waters The Wall - Étoiles: ****

Si vous êtes un fan de Pink Floyd, plus particulièrement de Roger Waters, vous avez sans doute intérêt à vous procurer l'intégrale de la tournée The Wall. Vous avez le choix entre le format Blu-ray et un petit coffret de deux CD qui est fortement illustré.

Nous n'avons pas encore vu ce spectacle en format Blu-ray (on ne dit que de bonnes choses malgré le montage entrecoupé par des entrevues qui peuvent devenir pénibles), mais nous avons écouté les deux CD à plusieurs reprises au cours des dernières semaines.

Rappelons que la tournée The Wall a débuté le 15 septembre 2010 pour se terminer le 21 juillet 2012 sur les plaines d'Abraham, à Québec. Celle-ci a coûté 60 M$, mais uniquement pour le volet Amérique du Nord, elle a rapporté 90 M$.

On estime à quatre millions le nombre de spectateurs qui ont été témoins de cette tournée. C'était d'ailleurs la première fois, depuis le lancement de ce classique du rock, en 1979, qu'on le jouait de façon intégrale sur scène dans le cadre d'une tournée planétaire. Pour ceux qui ont eu la chance de voir ce spectacle grandiose sur les plaines d'Abraham, précisons que la seule prestation donnée en plein air remontait à 1990, à Berlin.

Cela dit, vous vous doutez bien que Roger Waters, aujourd'hui âgé de 72 ans, n'a pas lésiné sur les moyens pour faire de cette tournée un événement qu'on n'oublierait pas de sitôt. La production et la qualité d'enregistrement sont impeccables.

Mieux encore, Waters ne se contente pas de jouer son œuvre note pour note. Il propose de nouveaux arrangements et quelques interprétations fort réussies. Il s'exprime même en français, ce qui ajoute à la surprise de la première écoute.

Entouré de brillants musiciens, on a parfois l'impression d'entendre ses confrères de Pink Floyd pour certaines chansons, mais ce n'est qu'une illusion. Bref, voilà un album double qui devrait se retrouver sous bien des sapins dans quelques jours.

Silver

FOURPLAY

Étoiles: *** et demi

Le groupe américain Fourplay fête ses 25 ans cette année en lançant cet album qui en étonne plusieurs depuis son lancement. Le jazz moderne qu'il propose a d'ailleurs la particularité de pouvoir plaire à un très large public.

Il serait plus juste de parler d'un super-groupe de jazz-rock. Fondée en 1990 par Bob James, un claviériste qui n'a certes plus besoin de présentation, cette formation compte aussi dans ses rangs Nathan East, à la basse, Harvey Mason, à la batterie et Chuck Loeb, à la guitare.

Ce dernier a joint Fourplay il y a cinq ans. Il a été invité à remplacer Larry Carlton qui, lui, avait succédé à Lee Ritenour. Ces noms vous donnent une idée de la qualité des membres de ce groupe bien connu aux États-Unis.

Plusieurs sont d'avis que nous sommes en présence du meilleur album de Fourplay, et c'est bien possible. Chose certaine, on est impressionné dès la première chanson qui semble être sortie tout droit d'un vieil album du Pat Metheny Group. Le plaisir se prolonge pour les neuf pièces musicales suivantes.

C'est le genre de jazz que l'on écoute avec plaisir le week-end venu, en diverses circonstances. D'une facture commerciale, il faut bien l'admettre, cet album met en vedette des musiciens talentueux qui ont leur propre carrière, mais qui figurent souvent au générique de grandes vedettes du jazz à titre de musiciens de studio.

La qualité d'enregistrement est tout simplement impressionnante sur une chaîne stéréo de qualité. On en vient d'ailleurs à penser que le groupe joue dans son salon, ce qui est malheureusement chose rare avec toute cette compression qui ternit bien des enregistrements.

Fiches techniques

Roger Waters

Chansons: 29

Genre: rock théâtral

À télécharger: Comfortably Numb

Fourplay

Chansons: 10

Genre: jazz-rock

À télécharger: Sterling

Fourplay, Silver

En manchette

Pas d’éclats à la fête du Canada

GREENFIELD PARK. Le président de l’arr. de Greenfield Park et chef de l’opposition de la Ville de Longueuil, Robert Myles, s’est montré discret lors des festivités de la fête du Canada. Après avoir accusé la mairesse Caroline Saint-Hilaire de vouloir le museler en l’empêchant de prononcer un discours, il ne s’est tout simplement pas présenté sur la scène lors des allocutions.

L'intégrale de la tournée The Wall

Nouveautés musique

Gilles Lévesque gilles.levesque@tc.tc Publié le 19 décembre 2015

Roger Waters The Wall - Étoiles: ****

Si vous êtes un fan de Pink Floyd, plus particulièrement de Roger Waters, vous avez sans doute intérêt à vous procurer l'intégrale de la tournée The Wall. Vous avez le choix entre le format Blu-ray et un petit coffret de deux CD qui est fortement illustré.

Nous n'avons pas encore vu ce spectacle en format Blu-ray (on ne dit que de bonnes choses malgré le montage entrecoupé par des entrevues qui peuvent devenir pénibles), mais nous avons écouté les deux CD à plusieurs reprises au cours des dernières semaines.

Rappelons que la tournée The Wall a débuté le 15 septembre 2010 pour se terminer le 21 juillet 2012 sur les plaines d'Abraham, à Québec. Celle-ci a coûté 60 M$, mais uniquement pour le volet Amérique du Nord, elle a rapporté 90 M$.

On estime à quatre millions le nombre de spectateurs qui ont été témoins de cette tournée. C'était d'ailleurs la première fois, depuis le lancement de ce classique du rock, en 1979, qu'on le jouait de façon intégrale sur scène dans le cadre d'une tournée planétaire. Pour ceux qui ont eu la chance de voir ce spectacle grandiose sur les plaines d'Abraham, précisons que la seule prestation donnée en plein air remontait à 1990, à Berlin.

Cela dit, vous vous doutez bien que Roger Waters, aujourd'hui âgé de 72 ans, n'a pas lésiné sur les moyens pour faire de cette tournée un événement qu'on n'oublierait pas de sitôt. La production et la qualité d'enregistrement sont impeccables.

Mieux encore, Waters ne se contente pas de jouer son œuvre note pour note. Il propose de nouveaux arrangements et quelques interprétations fort réussies. Il s'exprime même en français, ce qui ajoute à la surprise de la première écoute.

Entouré de brillants musiciens, on a parfois l'impression d'entendre ses confrères de Pink Floyd pour certaines chansons, mais ce n'est qu'une illusion. Bref, voilà un album double qui devrait se retrouver sous bien des sapins dans quelques jours.

Silver

FOURPLAY

Étoiles: *** et demi

Le groupe américain Fourplay fête ses 25 ans cette année en lançant cet album qui en étonne plusieurs depuis son lancement. Le jazz moderne qu'il propose a d'ailleurs la particularité de pouvoir plaire à un très large public.

Il serait plus juste de parler d'un super-groupe de jazz-rock. Fondée en 1990 par Bob James, un claviériste qui n'a certes plus besoin de présentation, cette formation compte aussi dans ses rangs Nathan East, à la basse, Harvey Mason, à la batterie et Chuck Loeb, à la guitare.

Ce dernier a joint Fourplay il y a cinq ans. Il a été invité à remplacer Larry Carlton qui, lui, avait succédé à Lee Ritenour. Ces noms vous donnent une idée de la qualité des membres de ce groupe bien connu aux États-Unis.

Plusieurs sont d'avis que nous sommes en présence du meilleur album de Fourplay, et c'est bien possible. Chose certaine, on est impressionné dès la première chanson qui semble être sortie tout droit d'un vieil album du Pat Metheny Group. Le plaisir se prolonge pour les neuf pièces musicales suivantes.

C'est le genre de jazz que l'on écoute avec plaisir le week-end venu, en diverses circonstances. D'une facture commerciale, il faut bien l'admettre, cet album met en vedette des musiciens talentueux qui ont leur propre carrière, mais qui figurent souvent au générique de grandes vedettes du jazz à titre de musiciens de studio.

La qualité d'enregistrement est tout simplement impressionnante sur une chaîne stéréo de qualité. On en vient d'ailleurs à penser que le groupe joue dans son salon, ce qui est malheureusement chose rare avec toute cette compression qui ternit bien des enregistrements.

Fiches techniques

Roger Waters

Chansons: 29

Genre: rock théâtral

À télécharger: Comfortably Numb

Fourplay

Chansons: 10

Genre: jazz-rock

À télécharger: Sterling

Fourplay, Silver