Une soirée hommage à George Harrison

George Fest: A Night to Celebrate the Music of George Harrison - Étoiles: *** et demie

Gilles Lévesque gilles.levesque@tc.tc Publié le 5 mars 2016

S'il était encore de ce monde, George Harrison aurait eu 73 ans le 25 février dernier. Son fils Dhani, qui lui ressemble énormément, a attendu au lendemain de cet anniversaire pour lancer un double CD, un Blu-ray et un coffret de trois albums en vinyle enregistrés à l'occasion d'un concert hommage donné au Fonda Theater de Los Angeles, le 28 septembre 2014.

Pour l'occasion, Dhani Harrison, lui-même guitariste et chanteur, avait réussi à réunir une belle brochette d'invités sur une même scène. On peut facilement s'imaginer qu'il n'a pas été facile d'organiser un tel spectacle en présence d'une vingtaine d'artistes provenant de tous les coins des États-Unis.

On peut ainsi entendre diverses interprétations de pièces de George Harrison enregistrées au cours de diverses périodes de sa vie, notamment avec les Beatles. Parmi les plus connues figurent Something, Wah-Wah, All Things Must Pass, My Sweet Lord, Here Comes The Sun, Taxman et Let It Down Handle With Care.

Parmi les invités, on retrouvait The Flaming Lips, Ben Harper, Dhani Harrison, Norah Jones, Ann Wilson (Heart), Brian Wilson (Beach Boys), Weird Al Yankovic, Nick Valensi (The Strokes), Karen Elson, Ian Asbury (The Cult), Brett Daniel (Spoon) Brandon Flowers (The Killers) et Perry Farrell (Jane's Addiction).

Comme vous êtes en mesure de le constater, cette sélection d'artistes est plutôt disparate. On le remarque d'ailleurs à l'écoute des 27 chansons au programme de cette soirée que nous nous promettons de voir sur vidéo dans les semaines qui viennent.

Si vous avez aimé George Harrison et les Beatles, voilà certes une belle occasion de revivre cette belle époque musicale.

The Myth Of The Golden Ratio

UNITED VIBRATIONS

Étoiles: *** et demie

Cet album du groupe United Vibrations est notre coup de cœur de la semaine. Leur musique est à la fois étrange, mystifiante et drôlement audacieuse. En fait, aucune formation ne leur ressemble vraiment, ce qui est plutôt rare de nos jours.

Ce groupe du sud-est de Londres s'est fait connaître en août 2011 après qu'un jeune homme ait été abattu par des policiers. Il en a résulté des émeutes urbaines qui ont fait le tour du monde, plus particulièrement à Tottenham. Pour calmer le jeu, mais aussi pour dénoncer ce meurtre d'un noir par des policiers blancs, United Vibrations a eu l'idée de jouer dans les rues de Brixton, une petite localité qui ressemblait alors à une ville fantôme.

Cinq ans plus tard, ce quatuor formé de Wayne Francis et des frères Yussef, Kareem et Ahmad Dayes vient de lancer un premier album complet. Pourquoi? Tout simplement parce qu'ils ont réussi là où plusieurs ont échoué, soit de marier différents styles musicaux de façon étonnante.

Si vous aimez le moindrement l'afrobeat, vous allez adorer. L'afrobeat, mais aussi le hip-hop, le house, le folk, le jazz, le groove et le rythm'n blues. Il en résulte un son unique et un univers bien particulier. Nous sommes en présence de quatre surdoués dont l'afro-funk mutant risque de susciter énormément d'intérêt à travers le monde.

Voilà un album que vous auriez sans doute intérêt à découvrir si vous aimez vivre de nouvelles expériences musicales. Parmi les nouveautés figurent les nouveaux albums de Steve Hill (en concert à Saint-Jean le 17 mars) et Betty Bonifassi (Les triplettes de Belleville, DJ Champion). On s'en reparle.

Fiches techniques

George Fest

Chansons: 27

Genre: rock, folk

À télécharger: Taxman

United Vibrations

Chansons: 10

Genre: afrobeat

À télécharger: Sophia

Lisez plus de critiques musicales de Gilles Lévesque en cliquant ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Myth Of The Golden Ratio, United Vibrations

En manchette

Une soirée hommage à George Harrison

George Fest: A Night to Celebrate the Music of George Harrison - Étoiles: *** et demie

Gilles Lévesque gilles.levesque@tc.tc Publié le 5 mars 2016

S'il était encore de ce monde, George Harrison aurait eu 73 ans le 25 février dernier. Son fils Dhani, qui lui ressemble énormément, a attendu au lendemain de cet anniversaire pour lancer un double CD, un Blu-ray et un coffret de trois albums en vinyle enregistrés à l'occasion d'un concert hommage donné au Fonda Theater de Los Angeles, le 28 septembre 2014.

Pour l'occasion, Dhani Harrison, lui-même guitariste et chanteur, avait réussi à réunir une belle brochette d'invités sur une même scène. On peut facilement s'imaginer qu'il n'a pas été facile d'organiser un tel spectacle en présence d'une vingtaine d'artistes provenant de tous les coins des États-Unis.

On peut ainsi entendre diverses interprétations de pièces de George Harrison enregistrées au cours de diverses périodes de sa vie, notamment avec les Beatles. Parmi les plus connues figurent Something, Wah-Wah, All Things Must Pass, My Sweet Lord, Here Comes The Sun, Taxman et Let It Down Handle With Care.

Parmi les invités, on retrouvait The Flaming Lips, Ben Harper, Dhani Harrison, Norah Jones, Ann Wilson (Heart), Brian Wilson (Beach Boys), Weird Al Yankovic, Nick Valensi (The Strokes), Karen Elson, Ian Asbury (The Cult), Brett Daniel (Spoon) Brandon Flowers (The Killers) et Perry Farrell (Jane's Addiction).

Comme vous êtes en mesure de le constater, cette sélection d'artistes est plutôt disparate. On le remarque d'ailleurs à l'écoute des 27 chansons au programme de cette soirée que nous nous promettons de voir sur vidéo dans les semaines qui viennent.

Si vous avez aimé George Harrison et les Beatles, voilà certes une belle occasion de revivre cette belle époque musicale.

The Myth Of The Golden Ratio

UNITED VIBRATIONS

Étoiles: *** et demie

Cet album du groupe United Vibrations est notre coup de cœur de la semaine. Leur musique est à la fois étrange, mystifiante et drôlement audacieuse. En fait, aucune formation ne leur ressemble vraiment, ce qui est plutôt rare de nos jours.

Ce groupe du sud-est de Londres s'est fait connaître en août 2011 après qu'un jeune homme ait été abattu par des policiers. Il en a résulté des émeutes urbaines qui ont fait le tour du monde, plus particulièrement à Tottenham. Pour calmer le jeu, mais aussi pour dénoncer ce meurtre d'un noir par des policiers blancs, United Vibrations a eu l'idée de jouer dans les rues de Brixton, une petite localité qui ressemblait alors à une ville fantôme.

Cinq ans plus tard, ce quatuor formé de Wayne Francis et des frères Yussef, Kareem et Ahmad Dayes vient de lancer un premier album complet. Pourquoi? Tout simplement parce qu'ils ont réussi là où plusieurs ont échoué, soit de marier différents styles musicaux de façon étonnante.

Si vous aimez le moindrement l'afrobeat, vous allez adorer. L'afrobeat, mais aussi le hip-hop, le house, le folk, le jazz, le groove et le rythm'n blues. Il en résulte un son unique et un univers bien particulier. Nous sommes en présence de quatre surdoués dont l'afro-funk mutant risque de susciter énormément d'intérêt à travers le monde.

Voilà un album que vous auriez sans doute intérêt à découvrir si vous aimez vivre de nouvelles expériences musicales. Parmi les nouveautés figurent les nouveaux albums de Steve Hill (en concert à Saint-Jean le 17 mars) et Betty Bonifassi (Les triplettes de Belleville, DJ Champion). On s'en reparle.

Fiches techniques

George Fest

Chansons: 27

Genre: rock, folk

À télécharger: Taxman

United Vibrations

Chansons: 10

Genre: afrobeat

À télécharger: Sophia

Lisez plus de critiques musicales de Gilles Lévesque en cliquant ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Myth Of The Golden Ratio, United Vibrations