Polymnie: 40 ans au service de la musique classique

Sarah Laou sarah.laou@tc.tc
Publié le 8 octobre 2016

L'ensemble vocal Polymnie offrait une répétition publique, le 2 octobre dernier, à la cocathédrale de Longueuil.

©TC Media / Sarah Laou

MUSIQUE. L'Ensemble vocal Polymnie de Longueuil souffle ses 40 bougies. Dans l'optique des célébrations qui débuteront dès le mois de décembre et pour marquer les Journées de la culture 2016, la chorale a offert une répétition publique dans la somptueuse cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue, le 2 octobre dernier.

Vocalises, étirements, travail sur le souffle et la diction, sous la houlette attentive de l'excellent chef de chœur Louis Lavigueur; les spectateurs se sont prêtés au jeu en accompagnant les membres de Polymnie. Louis Lavigueur, ancien professeur d'université et chef d'orchestre émérite, a ainsi dispensé ses enseignements sur le chant choral, tandis que les choristes s'exerçaient sur Le Messie d'Haendel.

Le chef a pris le temps de répondre aux nombreuses questions d'un public curieux de découvrir les secrets de fabrication de la chorale classique la plus populaire de la Rive-Sud.

«Une grande famille»

Fondé en 1977, Polymnie regroupe une quarantaine de choristes amateurs chevronnés et passionnés. Avec un répertoire classique composé de grandes œuvres telles que l'Ode à la joie de Beethoven, La Passion selon St-Jean de Bach ou encore Messe du Couronnement de Mozart, Polymnie se démarque par la qualité de ses interprétations, mais aussi la solidarité qui existe entre ses membres.

«C'est un chœur où règne un grand sens de l'appartenance. Les membres sont soudés et cela facilite le travail», admet Louis Lavigueur, qui dirige trois chœurs et deux orchestres, dont Polymnie depuis 2002.

Au fil des années, le chœur a su tranquillement faire sa place et jouit désormais d'une belle notoriété dans le paysage artistique québécois. Il multiplie notamment les collaborations prestigieuses et les festivals. En 2010, Polymnie a même fait le voyage jusqu'en France pour une tournée de 10 jours.

Depuis ses débuts, la chorale aura donné plus de 200 concerts dans une vingtaine de villes au Québec, au Nouveau-Brunswick et au Manitoba.

André Hogue et Gisèle Archambault font partie des pionniers. M. Hogue est d'ailleurs l'un des cinq cofondateurs de la chorale. «Nous avons toujours eu l'amour de la musique, l'enthousiasme et la volonté de faire des grandes œuvres avec toute la rigueur que cela exige, explique le choriste et ancien membre du conseil d'administration de Polymnie. C'est très demandant, mais tellement enrichissant», ajoute-t-il.

Alejandra Odgers, musicienne et membre de la chorale depuis 2008, considère d'ailleurs les membres de la chorale comme sa «grande famille québécoise». Arrivée au Québec en 2002 du Mexique, cette diplômée en composition musicale de l'Université de Montréal et mère de deux enfants a trouvé «un ensemble vocal de grande qualité» et a tissé des liens solides au sein du groupe. «C'est aussi ce qui fait la force de la chorale et cela se transmet au public», explique-t-elle.

Une relève attendue

Le renouvellement des choristes demeure un sujet d'inquiétude. En effet, si une recrue de 25 ans, Andréa Gonzalez, a joint les rangs de la chorale en janvier 2016, la moyenne d'âge avoisine 50 ans. Selon André Hogue, de moins en moins de jeunes se présenteraient aux auditions depuis quelques années; il le déplore.

L'ensemble vocal Polymnie attend donc sa relève et incite les mélomanes de tous âges à venir se joindre à eux.

Les personnes intéressées sont invitées à se rendre aux répétitions, qui ont lieu tous les jeudis de 19h15 à 22h à Longueuil, et à passer les auditions.

Rens.: Mariette Thibault, responsable des auditions, au 438-938-2678 ou à audition@polymnie.qc.ca.

Pour plus d'informations sur les concerts de Polymnie, consultez www.polymnie.qc.ca.