Un jeune compositeur récompensé lors d'un concert multigénérationnel


Publié le 9 avril 2017

Le concert a eu lieu à la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil, samedi soir.

©TC Media - Robert Côté

MUSIQUE. Âgés de 14 à 70 ans, des artistes de la Montérégie ont interprété deux œuvres saisissantes du grand répertoire classique à la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil, ce samedi, avant de récompenser l'œuvre d'un jeune compositeur québécois, Charles Jacobs. 

L’Ensemble vocal Polymnie et l’Orchestre Symphonique des Jeunes de la Montérégie ont notamment uni leurs voix sur la Cinquième Symphonie de Beethoven, le Requiem de Mozart et l'œuvre. Sous la direction de Louis Lavigueur et de Georges-Étienne d’Entremont, quatre solistes ont accompagné les deux ensembles devant une salle comble.

Concours de composition

En outre, la pièce gagnante du Quatrième concours de composition de l'Ensemble vocal Polymnie a été annoncée lors de l'événement. Robert Laflamme et Linda Grenier de la Caisse Desjardins du Vieux-Longueuil ont remis une bourse de 1000$ au compositeur Charles Jacobs. Le lauréat du concours avait mis en musique l'extrait du poème La Romance du Vin (1899) d’Émile Nelligan.
«Tout comme le poème, c'est une œuvre profondément mélancolique, oscillant entre la joie et le désespoir, explique le jeune compositeur. Portées par ce tourbillon d’émotions, les voix du chœur s’entremêlent sans relâche et n’arrivent enfin à un certain repos qu’à l’accord final.»
Ce concours  annuel de composition musicale permet notamment d’élargir et d’enrichir le répertoire choral contemporain.