Quatre ans de prison pour avoir volé 1,3 M$ à son employeur


Publié le 12 juin 2017

Brigitte Laflamme a frauduleusement encaissé plus de 1400 chèques sur une période de 10 ans, empochant plus de 1,3 M$.

©Photo: TC Media – Archives

JUSTICE. Le 9 juin, au palais de justice de Longueuil, le juge Pierre Bélisle a condamné Brigitte Laflamme à quatre ans de pénitencier pour avoir soutiré plus de 1,3 M$ à l'entreprise Bellemont Powell de Boucherville.

Entre 2002 et 2015, Brigitte Laflamme travaillait comme commis-comptable chez Bellemont Powell, une entreprise de mise en marché de produits alimentaires. En 2005, la Lavalloise a commencé à encaisser des chèques en son nom personnel, falsifiant les livres comptables pour couvrir son crime.

Sur une période de 10 ans, elle a encaissé plus de 1400 chèques, pour une valeur totalisant 1 339 986$. Son stratagème a été dévoilé en juillet 2015, lorsque son employeur a découvert qu'un de ses chèques présentait des irrégularités.

Le 28 octobre 2016, Laflamme a plaidé coupable à cinq chefs d'accusation pour fraude, documents contrefaits et possession de biens criminellement obtenus.

Le procureur de la Couronne Me Simon Lacoste réclamait initialement une peine de cinq ans de prison. L'avocat de la défense Me Hugues Séguin suggérait quant à lui une sentence de trois ans.  

Le juge Pierre Bélisle a finalement tranché pour une peine de quatre ans de prison ferme, soulignant l'absence de remords initial de l'accusée ainsi que le train de vie luxueux qu'elle a mené pendant plusieurs années grâce aux sommes dérobées.  Le juge a cependant mentionné que Mme Laflamme a coopéré avec les policiers et a souligné son absence d'antécédents criminels.

Avec la collaboration de Jos Morabito.