Les sacs en plastique bientôt interdits à Saint-Lambert

Les sacs en plastique bientôt interdits à Saint-Lambert

Les sacs d’emplettes en plastique pourraient bien être interdits à Saint-Lambert dès avril 2018.

RÉGLEMENT. Après Brossard, c’est au tour de Saint-Lambert d’envisager l’interdiction des sacs d’emplettes en plastique dans les commerces. Un règlement qui pourrait bien être effectif dès le printemps prochain.

Le projet de règlement visant à interdire les sacs en plastique à usage unique dans les commerces a été déposé par les élus de Saint-Lambert ce mois-ci. S’il est adopté, l’interdiction prendrait effet dès le 22 avril 2018.

«Cela fait longtemps que nous y pensions, commente le conseiller municipal Boris Chassagne, qui a déposé l’avis de motion le 4 juillet. L’avis n’a pas rencontré de grande résistance et devrait être adopté à l’unanimité à la prochaine assemblée du conseil.»

Saint-Lambert s’aligne

Le conseil municipal de Saint-Lambert se conforme ainsi à la première étape vers la réalisation du Plan d’action métropolitain sur les sacs de plastique, adopté par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) au printemps 2016.

«Brossard a devancé tout le monde en adoptant rapidement et sans consultation son règlement contre les sacs en plastique, évoque Boris Chassagne. Contre toute attente, tout s’est très bien passé! Pour notre part, nous avons commencé à en parler aux commerçants lors des réunions de la Corporation de développement économique. Et nous mettrons évidemment en place une campagne de communication à l’attention de tous les Lambertois.»

Néanmoins, plusieurs interrogations demeurent selon l’élu, comme le cycle de vie des sacs en plastique recyclables ou bien les meilleures solutions à proposer aux commerçants.

Une ville écoresponsable

Celui qui siège également à la Commission de l’environnement et de l’aménagement du conseil d’agglomération de Longueuil rappelle que la démarche s’inscrit dans le sens de la Politique d’agriculture urbaine et de la Charte du commerçant écoresponsable, mises en place par Saint-Lambert. «À Saint-Lambert, les gens sont très sensibles à l’environnement, ajoute Boris Chassagne. Nous avons également une bonne performance en termes de recyclage. Cela fait vraiment partie de la culture de la ville.»

Ce que dit le règlement

Le projet de règlement, calqué sur les recommandations de la CMM, spécifie qu’il sera «interdit d’offrir aux consommateurs, à titre onéreux ou gratuitement, des sacs d’emplettes de plastique conventionnels d’une épaisseur inférieure à 50 microns ainsi que des sacs d’emplettes oxodégradables, oxofragmentables, biodégradables ou compostables, quelle que soit leur épaisseur».

Le règlement ne vise toutefois pas les emballages servant à préserver l’hygiène du produit, tels que «les sacs d’emballage de denrées alimentaires en vrac, les housses pour du nettoyage à sec, les produits emballés par un processus industriel, les emballages de médicaments, etc».

Tout manquement à ce règlement pourra conduire à une amende allant de 100 à 4000$, dépendamment d’une première infraction ou d’une récidive, d’une personne morale ou physique.

Une mesure pour l’environnement  

Selon la Communauté métropolitaine de Montréal, les sacs en plastique sont dommageables pour l’environnement car leur production génère des gaz à effet de serre. En outre, seulement 14% de ces sacs sont récupérés; la majorité se retrouve dans l’environnement, où ils peuvent mettre jusqu’à 1000 ans à se décomposer.