Longueuil une ville écologique, vraiment ?

Longueuil se targue d’être une ville écologique. Mais peut-on acquiescer à une telle affirmation lorsqu’un carrefour giratoire promis au coin des boul. Vauquelin et Roland-Therrien a été remplacé par des feux de signalisation, alors qu’à l’autre bout, il y en a un à l’intersection d’une rue qui ne débouche pas?

Avant l’installation des feux de signalisation, nous pouvions tourner à droite sans faire d’arrêt en roulant sur Roland-Therrien pour tourner sur le boul. Vauquelin, maintenant avec les feux il est interdit de tourner à droite.

Quelle logique. 95% des voitures qui roulent sur Roland-Therrien tournent à droite sur Vauquelin. Interdire le virage à droite contribue à ralentir la circulation et à laisser les autos immobiles inutilement contribuant ainsi à une émission accrue des gaz à effet de serre. Cela augmente aussi la consommation d’essence. Est-ce qu’un de nos fonctionnaires grassement payé est allé sur place pour vérifier l’état de la situation avant de prendre une telle décision? Pourquoi le carrefour giratoire promis n’a pas été réalisé?

Sur le chemin de la Savane, il y a plusieurs arrêts inutiles à partir du chemin R-100 vers Saint-Bruno, sur cette rue que j’ai fréquenté à tous les jours pendant un an et demi. Il n’y a pas de voitures qui arrivent perpendiculairement, ce qui rend les arrêts inutiles. Ils devraient être seulement au coin des rues perpendiculaires.

De plus pourquoi les feux deviennent-ils rouges aux traverses de piétons lorsqu’il n’y a pas de piétons qui traversent?

Toutes ces situations amènent une consommation inutile de carburant et une émission  toute aussi inutile de CO2.

Fernand Lavoie