Marie-Joëlle Vandal déçue, mais motivée

Marie-Joëlle Vandal déçue, mais motivée

Marie-Joelle Vandal a participé aux Universiades de Gwangju

ROUGE & OR. La gardienne de but du Rouge et Or de l’Université Laval, Marie-Joëlle Vandal, croyait bien que son équipe serait en mesure de décrocher le titre de championne nationale pour une 2e année consécutive. Une défaite crève-cœur contre les Spartans de Trinity Western en tirs de barrage lors de la demi-finale, a plutôt relayée l’équipe en finale pour la médaille de bronze contre le Vert et Or de Sherbrooke.

Malgré la déception, les joueuses ont su relever leur jeu d’un cran et pour la 3e fois de leur histoire, le Rouge et Or est grimpé sur le podium au Championnat de soccer féminin du Sport interuniversitaire canadien (SIC), en vertu d’un gain de 2 à 1 contre le Vert et Or, à Vancouver.

«Personnellement, je n’ai pas l’impression que c’est le tournoi qui a mis en valeur mes performances, lance d’emblée l’athlète de Longueuil. Je suis déçue par rapport à mes performances, puisque je n’ai pas été en mesure de faire la différence comme je l’ai fait l’année dernière. Nous sommes tout de même fières d’avoir décroché deux médailles en deux ans.»

Défaite crève-cœur

Alors que l’équipe avait bien amorcé la défense de son titre national l’emportant 1 à 0 dans le match quart de finale du championnat du SIC à Vancouver contre les Golden Hawks de l’Université Wilfrid Laurier, le match de demi-finale, a été beaucoup plus difficile que prévu.

«Lors du match contre le Trinity Western, ç’a été extrêmement difficile de marquer et nous avons senti ça dans tout le tournoi. À la fin du temps ajouté, nous avons réussi à marquer, alors c’était l’euphorie. En prolongation, nous sentions que c’était un match à notre portée», raconte Vandal.

Pourtant, le match ne s’est pas terminé de belle manière, puisque l’équipe adverse a eu le dessus 9 à 8 lors des tirs de pénalité. Les Spartans ont du même coup vengé leur revers de 5 à 0 subi en finale l’an dernier face aux protégées d’Helder Duarte et mis un terme à la séquence de 41 matchs de suite sans défaite du Rouge et Or.

Reprendre le titre dès l’an prochain

Ayant perdu le titre aux mains des Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique, qui ont blanchi les Spartans 3 à 0, le Rouge et Or n’aura qu’un seul objectif en tête la saison prochaine, reprendre le titre de championne nationale.

Il s’agissait d’un dernier match universitaire pour deux joueuses pilier du Rouge et Or, l’attaquante Léa Chastenay-Joseph et la défenseure Marie-Christine Gauthier, qui a par ailleurs été nommée joueuse du match chez les Rouges. Malgré le départ de gros morceaux de l’équipe, Vandal a confiance que son équipe sera en mesure d’être compétitive l’an prochain.

«Les standards ne vont pas baisser pour la prochaine saison, ça, c’est certain, lance-t-elle. Je crois que nous allons demeurer compétitives, puisque le noyau de l’équipe demeure presque intact.»