Michel Dagenais vise les plus hauts sommets au Colorado

Michel Dagenais vise les plus hauts sommets au Colorado

Michel Dagenais évoluera avec les Trojans du Trinidad State College la saison prochaine.

BASEBALL. À l’issue de son 2e été avec les Ducs de Longueuil, il sera temps pour Michel Dagenais de plier bagages. Le receveur longueuillois s’envolera vers le Colorado, où il s’alignera avec le Trinidad State College, dans la National Junior College Athletics Association (NJCAA).

Dagenais avait attisé l’intérêt de trois formations au sud de la frontière, ce qu’il convoitait depuis plusieurs années. C’est finalement le collège du Colorado qui a remporté la mise en lui offrant le meilleur support financier, une grande confiance en son jeu et une équipe compétitive.

«Ils ont aimé la puissance de mon bras et ma puissance au bâton, d’autant plus en tant que gaucher, croit le diminutif mais puissant frappeur de 5’9 » et 190 lb. C’est mon rêve d’enfant d’aller le plus loin possible au baseball. Je vais donner tout ce que je peux, autant sur le terrain que dans mes études.»

Une filière québécoise se crée actuellement au Trinidad State College. L’année dernière, deux Québécois y ont évolué et écoulé leur éligibilité, dont le joueur de champ Simon Auger, acquis récemment par les Ducs. Et Dagenais pourra compter sur un compatriote, alors qu’Alexandre Bédard, natif de Québec, s’est aussi engagé avec le collège du Colorado.

Polyvalent

Le circuit des junior colleges agit parallèlement à la NCAA. Ainsi, les joueurs y écoulent leurs deux premières années d’admissibilité universitaire, après quoi soit ils ont terminé leur parcours académique, soit ils font le saut dans le véritable circuit universitaire pour y jouer deux saisons supplémentaires.

Il est donc primordial de s’imposer rapidement pour les joueurs qui, comme Michel Dagenais, souhaitent profiter de cette visibilité afin d’attirer les regards d’équipes de la NCAA. La polyvalence du Longueuillois pourrait d’ailleurs lui permettre de voir du terrain dès son arrivée en sol américain.

«Ils m’ont approché comme receveur, mais je devrai faire mes preuves pour être le partant, admet-il. Sinon, ils vont essayer de me mettre au 3e but, où je suis aussi très à l’aise.»

Premiers éclats

Dagenais avait laissé une forte impression à sa première saison dans Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ), entretenant, du haut de ses 18 ans, une excellente moyenne au bâton de ,324 et frappant 47 coups sûrs en autant de matchs, en plus de claquer 7 longues balles.

De son propre aveu, l’été 2016 ne se déroule cependant pas tout à fait comme il l’espérait. Le receveur est moins éclatant au bâton, sa moyenne ayant chuté à ,297 et son nombre de coups de circuit diminuant à 3.

«Je ne frappe pas nécessairement mal, mais disons que ce n’est pas mon année, c’est plus dur, confie-t-il. Les lanceurs me connaissent davantage et m’envoient moins de balles rapides, avec lesquelles je suis plus à l’aise. Sauf que ça me permet d’être plus patient au bâton et d’avoir l’œil plus aiguisé.»

Objectif: les majeures

Si, à court terme, son but est d’attirer les regards de formations universitaires américaines évoluant en 1re division, Michel Dagenais voit bien plus loin à long terme. Le receveur caresse l’idée de se faire repêcher par une équipe des Ligues majeures de baseball (MLB), et il ne se cache pas qu’il s’agit de son objectif principal.

Le meilleur exemple pour lui se trouve à quelques pâtés de maisons à peine de chez lui, dans l’arr. de Saint-Hubert. Abraham Toro, natif de l’arr. de Greenfield Park, a été sélectionné au 5e tour du repêchage amateur de la MLB par les Astros de Houston. Toro joue lui aussi avec une équipe de la NJCAA.

«C’est sûr que c’est inspirant. Si eux sont capables, pourquoi je ne le serais pas moi aussi?, lance Dagenais, en référence à Toro et aux deux autres Québécois qui ont également trouvé preneur lors de l’encan annuel. Si je m’applique, je suis confiant que je peux y arriver, mais je veux faire mon propre chemin.»