Cédrika: les recherches se poursuivent sous la neige

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 16 décembre 2015

©TC Media - Audrey Leblanc

TROIS-RIVIÈRES. Mercredi matin, quelque 200 policiers ont repris les recherches sur le site où a été retrouvé le crâne de Cédrika Provencher. En ce quatrième jour de fouilles, la neige complique les recherches, mais les policiers sont toujours aussi nombreux.

Encore plusieurs personnes s'arrêtent en bordure de l'autoroute 40 Est pour se recueillir et déposer fleurs et peluches.

De nombreuses jeunes familles se sont succédé sur les lieux, visiblement touchées et ébranlées par la triste découverte de trois chasseurs.

D'autres se rendent également sur les lieux pour parler avec des enquêteurs.

En 2007, au moment de la disparition de la petite Cédrika Provencher, la Sécurité publique de Trois-Rivières (SPTR) avait entamé une enquête pour tenter de la retrouver.

Quelques jours plus tard, le dossier avait été transféré à la Sûreté du Québec (SQ).

Cependant, deux enquêteurs de la SPTR sont sur place pour donner un coup de pouce à la SQ dans les recherches et l'enquête. 

En manchette

Cédrika: les recherches se poursuivent sous la neige

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 16 décembre 2015

©TC Media - Audrey Leblanc


TROIS-RIVIÈRES. Mercredi matin, quelque 200 policiers ont repris les recherches sur le site où a été retrouvé le crâne de Cédrika Provencher. En ce quatrième jour de fouilles, la neige complique les recherches, mais les policiers sont toujours aussi nombreux.

Encore plusieurs personnes s'arrêtent en bordure de l'autoroute 40 Est pour se recueillir et déposer fleurs et peluches.

De nombreuses jeunes familles se sont succédé sur les lieux, visiblement touchées et ébranlées par la triste découverte de trois chasseurs.

D'autres se rendent également sur les lieux pour parler avec des enquêteurs.

En 2007, au moment de la disparition de la petite Cédrika Provencher, la Sécurité publique de Trois-Rivières (SPTR) avait entamé une enquête pour tenter de la retrouver.

Quelques jours plus tard, le dossier avait été transféré à la Sûreté du Québec (SQ).

Cependant, deux enquêteurs de la SPTR sont sur place pour donner un coup de pouce à la SQ dans les recherches et l'enquête.