Guy Turcotte devra passer au moins 17 ans en prison

Publié le 15 janvier 2016

©TC Media - Archives

SAINT-JÉRÔME. L'ex-cardiologue Guy Turcotte devra passer 17 ans en prison avant de pouvoir demander sa libération conditionnelle, a tranché le juge André Vincent de la Cour supérieure de Saint-Jérôme dans une décision rendue vendredi matin.

Cette période pouvait être au minimum de 10 ans et au maximum de 25 ans.

L'homme avait été trouvé coupable le 6 décembre dernier, au terme de son second procès, du meurtre non prémédité de ses enfants Olivier, cinq ans, et Anne-Sophie, trois ans.

Ce verdict entraînait automatiquement une peine de prison à vie. Il ne restait plus au juge qu'à décider après combien d'années Guy Turcotte pouvait être admissible à une libération conditionnelle _ qui ne sera pas forcément acceptée s'il la demande.

La Couronne avait demandé que cette période soit au minimum de 20 ans. La défense avait suggéré qu'elle soit de moins de 15 ans.

Le nombre d'années déterminé par le juge sera toutefois déduit du temps qu'il avait passé en détention préventive depuis 2009.

Guy Turcotte avait reconnu avoir causé la mort de ses deux enfants le 20 février 2009. Il avait toutefois plaidé non coupable et présenté une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

L'homme est incarcéré depuis le 6 décembre.

Il a récemment porté son verdict en appel.

En manchette

La pétanque s'emparera de la rue Saint-Charles

PÉTANQUE. La rue Saint-Charles vibrera au rythme des joueurs de pétanque, du 4 au 7 août, alors que quelque des centaines de joueurs envahiront le Vieux-Longueuil dans le cadre de la 9e édition du Mondial Ricard La Marseillaise.

Guy Turcotte devra passer au moins 17 ans en prison

Publié le 15 janvier 2016

©TC Media - Archives


SAINT-JÉRÔME. L'ex-cardiologue Guy Turcotte devra passer 17 ans en prison avant de pouvoir demander sa libération conditionnelle, a tranché le juge André Vincent de la Cour supérieure de Saint-Jérôme dans une décision rendue vendredi matin.

Cette période pouvait être au minimum de 10 ans et au maximum de 25 ans.

L'homme avait été trouvé coupable le 6 décembre dernier, au terme de son second procès, du meurtre non prémédité de ses enfants Olivier, cinq ans, et Anne-Sophie, trois ans.

Ce verdict entraînait automatiquement une peine de prison à vie. Il ne restait plus au juge qu'à décider après combien d'années Guy Turcotte pouvait être admissible à une libération conditionnelle _ qui ne sera pas forcément acceptée s'il la demande.

La Couronne avait demandé que cette période soit au minimum de 20 ans. La défense avait suggéré qu'elle soit de moins de 15 ans.

Le nombre d'années déterminé par le juge sera toutefois déduit du temps qu'il avait passé en détention préventive depuis 2009.

Guy Turcotte avait reconnu avoir causé la mort de ses deux enfants le 20 février 2009. Il avait toutefois plaidé non coupable et présenté une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

L'homme est incarcéré depuis le 6 décembre.

Il a récemment porté son verdict en appel.