La Banque du Canada maintient le taux directeur à 0,5%

Publié le 20 janvier 2016

©TC Media - Archives

OTTAWA. La Banque du Canada a annoncé mercredi qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 1/2 pour cent.

La banque centrale a expliqué que l'inflation au Canada évolue essentiellement comme prévu et que l'inflation mesurée par l'IPC global reste près de la limite inférieure de la fourchette cible.

La banque s'attend à ce que l'inflation remonte à environ 2 pour cent d'ici le début de 2017. Les mesures de l'inflation fondamentale devraient continuer d'avoisiner 2 pour cent.

La dynamique de l'économie mondiale est largement conforme à ce qui avait projeté dans le Rapport sur la politique monétaire d'octobre, étant caractérisée par des perspectives économiques divergentes et des variations des termes de l'échange. La Chine poursuit sa transition vers un profil de croissance plus soutenable, et l'expansion aux États-Unis est sur la bonne voie, malgré la faiblesse temporaire observée au quatrième trimestre de 2015. La croissance à l'échelle du globe devrait s'orienter à la hausse à partir de 2016.

Les prix du pétrole et d'autres produits de base ont poursuivi leur baisse, et cette évolution représente un revers pour l'économie canadienne. La croissance du PIB a vraisemblablement stagné au quatrième trimestre de 2015, freinée par l'atonie passagère de l'activité économique aux États-Unis, l'affaiblissement des investissements des entreprises et plusieurs autres facteurs temporaires.

La banque s'attend maintenant à ce que le retour de l'économie à un rythme de croissance supérieur à celui de la production potentielle soit retardé jusqu'au deuxième trimestre de 2016.

La banque prévoit que le rythme d'expansion de l'économie canadienne s'établira à environ 1 1/2 pour cent en 2016 et 2 1/2 pour cent en 2017.

En manchette

Cinglant bilan d'une «médecinocratie»

POLITIQUE. Les députées de Taillon et de Vachon, Diane Lamarre et Martine Ouellet, ont dressé un bilan cinglant et réprobateur du gouvernement de Philippe Couillard, à l'issue d'une session parlementaire saturée de controverses, au cours de laquelle le Parti libéral a de maintes fois été éclaboussé.

Fête du Canada: ouvert ou fermé?

Jour de fête pour certains, jour de congé pour d'autres et journée nationale du déménagement. Ouvert ou fermé? Telle est la question que bien des gens se posent en ce 1er juillet. Voici donc le portrait de la situation.

La Banque du Canada maintient le taux directeur à 0,5%

Publié le 20 janvier 2016

©TC Media - Archives


OTTAWA. La Banque du Canada a annoncé mercredi qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 1/2 pour cent.

La banque centrale a expliqué que l'inflation au Canada évolue essentiellement comme prévu et que l'inflation mesurée par l'IPC global reste près de la limite inférieure de la fourchette cible.

La banque s'attend à ce que l'inflation remonte à environ 2 pour cent d'ici le début de 2017. Les mesures de l'inflation fondamentale devraient continuer d'avoisiner 2 pour cent.

La dynamique de l'économie mondiale est largement conforme à ce qui avait projeté dans le Rapport sur la politique monétaire d'octobre, étant caractérisée par des perspectives économiques divergentes et des variations des termes de l'échange. La Chine poursuit sa transition vers un profil de croissance plus soutenable, et l'expansion aux États-Unis est sur la bonne voie, malgré la faiblesse temporaire observée au quatrième trimestre de 2015. La croissance à l'échelle du globe devrait s'orienter à la hausse à partir de 2016.

Les prix du pétrole et d'autres produits de base ont poursuivi leur baisse, et cette évolution représente un revers pour l'économie canadienne. La croissance du PIB a vraisemblablement stagné au quatrième trimestre de 2015, freinée par l'atonie passagère de l'activité économique aux États-Unis, l'affaiblissement des investissements des entreprises et plusieurs autres facteurs temporaires.

La banque s'attend maintenant à ce que le retour de l'économie à un rythme de croissance supérieur à celui de la production potentielle soit retardé jusqu'au deuxième trimestre de 2016.

La banque prévoit que le rythme d'expansion de l'économie canadienne s'établira à environ 1 1/2 pour cent en 2016 et 2 1/2 pour cent en 2017.