Déficit de 18,4 milliards $

Publié le 22 février 2016

Le ministre fédéral des finances Bill Morneau.

©PC

OTTAWA. Le gouvernement Trudeau prévoit un déficit d'au moins 18,4 milliards $ l'an prochain, soit environ cinq fois le montant de 3,9 milliards $ qui figurait dans la mise à jour économique présentée il y a environ trois mois.

Cela signifie que le manque à gagner pourrait franchir la barre des 20 milliards $ en tenant compte des promesses électorales du gouvernement Trudeau.

Ottawa s'attend également à un déficit de 15,5 milliards $ pour l'exercice 2017-2018, par rapport aux 2,4 milliards $ prévus l'automne dernier.

Ces estimations n'incluent pas les milliards de dollars rattachés aux engagements électoraux comme les investissements dans les infrastructures qu'Ottawa doit chiffrer dans le prochain budget.

Le gouvernement libéral mise sur ces promesses afin de redonner un élan à l'économie canadienne et stimuler la création d'emplois.

Les prévisions dévoilées lundi tablent sur un baril de pétrole à 40 $ en 2016, en baisse par rapport aux 54 $ anticipés dans la dernière mise à jour économique, ainsi que sur une croissance économique de 1,4 pour cent.

Elles sont moins élevées d'environ 2 milliards $ par année en raison des changements annoncées par Ottawa aux fourchettes d'imposition ainsi que les activités du pays au Moyen-Orient.

Ottawa a également ajusté sa prévision de déficit pour 2015-2016, qui devrait se chiffrer à 2,3 milliards $ plutôt que les 3 milliards $ anticipés.

La Presse Canadienne

En manchette

La pratique des sages-femmes encore méconnue sur le territoire

SANTÉ. Même si les futurs parents du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre ont accès aux services de sages-femmes depuis 2011 et à une maison de naissance depuis 2013, près de 97% de la population des territoires de Longueuil, Saint-Lambert et Brossard ont utilisé les services traditionnels pour leur suivi de grossesse et leur accouchement, en 2015. Une statistique que la responsable des services sage-femme à la Maison de naissance Haut-Richelieu-Rouville a bien l'intention de faire diminuer en faisant connaître davantage sa pratique.

Un investissement de 250 M$ en aérospatial

INVESTISSEMENT. La ministre de l'Économie, Dominique Anglade, a dévoilé ce matin la nouvelle stratégie du gouvernement du Québec dans le domaine aérospatial, qui investira 250 M$ sur 5 ans dans le but de créer des retombées estimées à 2,8 G$.

Déficit de 18,4 milliards $

Publié le 22 février 2016

Le ministre fédéral des finances Bill Morneau.

©PC


OTTAWA. Le gouvernement Trudeau prévoit un déficit d'au moins 18,4 milliards $ l'an prochain, soit environ cinq fois le montant de 3,9 milliards $ qui figurait dans la mise à jour économique présentée il y a environ trois mois.

Cela signifie que le manque à gagner pourrait franchir la barre des 20 milliards $ en tenant compte des promesses électorales du gouvernement Trudeau.

Ottawa s'attend également à un déficit de 15,5 milliards $ pour l'exercice 2017-2018, par rapport aux 2,4 milliards $ prévus l'automne dernier.

Ces estimations n'incluent pas les milliards de dollars rattachés aux engagements électoraux comme les investissements dans les infrastructures qu'Ottawa doit chiffrer dans le prochain budget.

Le gouvernement libéral mise sur ces promesses afin de redonner un élan à l'économie canadienne et stimuler la création d'emplois.

Les prévisions dévoilées lundi tablent sur un baril de pétrole à 40 $ en 2016, en baisse par rapport aux 54 $ anticipés dans la dernière mise à jour économique, ainsi que sur une croissance économique de 1,4 pour cent.

Elles sont moins élevées d'environ 2 milliards $ par année en raison des changements annoncées par Ottawa aux fourchettes d'imposition ainsi que les activités du pays au Moyen-Orient.

Ottawa a également ajusté sa prévision de déficit pour 2015-2016, qui devrait se chiffrer à 2,3 milliards $ plutôt que les 3 milliards $ anticipés.

La Presse Canadienne