Infrastructures: les villes s'impatientent; 14 G$ de projets prêts

Publié le 10 mars 2016

©TC Media - Archives

MONTRÉAL. Les municipalités du Québec s'impatientent devant la lenteur de Québec à conclure son entente avec Ottawa quant au programme Chantier Canada. Parce que ces discussions s'éternisent, une somme de 1,8 milliard $ dort dans les coffres, déplore la présidente de l'Union des municipalités, Suzanne Roy.

Mme Roy a rencontré la presse, jeudi à Montréal, en compagnie du président du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, pour faire le point sur les projets d'infrastructures, à la veille du dépôt des budgets du Québec, le 17 mars, et du fédéral, le 22 mars.

On s'attend à ce que le budget fédéral prévoit d'autres fonds pour les infrastructures, puisque le gouvernement Trudeau s'est engagé à doubler les investissements dans les infrastructures au cours des prochaines années. Ces sommes s'ajouteront donc à celle de 1,8 milliard $ pour laquelle les municipalités attendent toujours que Québec et Ottawa s'entendent.

Mme Roy a précisé que des projets d'une valeur de 14 milliards $, partout au Québec, sont prêts à être lancés d'ici 2018, qu'il s'agisse d'infrastructures routières, de conduites d'eau potable, de conduites d'eaux usées, d'infrastructures sportives ou autres.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

En manchette

SAM de Longueuil:Trouver son public par l'«unique»

MUSIQUE. Un festival peut être un événement où défilent des artistes qui présentent leur spectacle de tournée sans en changer un iota, ou presque. Mais ce n'est pas ce qu'entend Gregory Charles pour le Sommet des arts et de la musique (SAM) qui, plus que jamais dans sa 2e édition, offrira des événements à caractère unique pour en faire des incontournables.

Infrastructures: les villes s'impatientent; 14 G$ de projets prêts

Publié le 10 mars 2016

©TC Media - Archives


MONTRÉAL. Les municipalités du Québec s'impatientent devant la lenteur de Québec à conclure son entente avec Ottawa quant au programme Chantier Canada. Parce que ces discussions s'éternisent, une somme de 1,8 milliard $ dort dans les coffres, déplore la présidente de l'Union des municipalités, Suzanne Roy.

Mme Roy a rencontré la presse, jeudi à Montréal, en compagnie du président du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, pour faire le point sur les projets d'infrastructures, à la veille du dépôt des budgets du Québec, le 17 mars, et du fédéral, le 22 mars.

On s'attend à ce que le budget fédéral prévoit d'autres fonds pour les infrastructures, puisque le gouvernement Trudeau s'est engagé à doubler les investissements dans les infrastructures au cours des prochaines années. Ces sommes s'ajouteront donc à celle de 1,8 milliard $ pour laquelle les municipalités attendent toujours que Québec et Ottawa s'entendent.

Mme Roy a précisé que des projets d'une valeur de 14 milliards $, partout au Québec, sont prêts à être lancés d'ici 2018, qu'il s'agisse d'infrastructures routières, de conduites d'eau potable, de conduites d'eaux usées, d'infrastructures sportives ou autres.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne