Trudeau annonce la candidature du Canada au Conseil de sécurité

Publié le 16 mars 2016

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau.

© PC

NEW-YORK. Le Canada a fait connaître officiellement son intention de briguer un siège temporaire au Conseil de sécurité des Nations unies, pour un mandat de deux ans débutant en 2021.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce mercredi dans le lobby du siège des Nations unies à New-York, devant fonctionnaires, visiteurs et diplomates étrangers.

S'il parvient à obtenir le siège convoité, cela mettra fin à la plus longue absence canadienne à ce comité chargé de prendre des décisions majeures pour la stabilité du monde  21 années depuis la fin du mandat de deux ans en 1999-2000.

Dans son discours, M. Trudeau a rappelé la longue tradition canadienne en faveur du multilatéralisme et a souligné l'importance de revitaliser la relation entre Ottawa et l'ONU. Il est temps pour le Canada de s'engager à nouveau, a-t-il lancé.

Le chef libéral a affirmé que la Canada allait accroître son implication dans les opérations de maintien de la paix, en misant sur l'expertise que peut offrir Canada.

Les quelque 190 membres de l'assemblée générale ne voteront pas pour le récipiendaire du siège vacant avant l'automne 2020, ce qui signifie que M. Trudeau devra remporter une autre élection générale en 2019 s'il veut voir personnellement au "retour" du Canada au sein de l'instance la plus puissante, quoique malmenée, des Nations unies.

La Presse Canadienne

En manchette

Des taxis adaptés nouvelle génération pour Allo Taxi

TECHNOLOGIE. L'entreprise de taxi de Longueuil Allo Taxi s'est munie de véhicules adaptés plus performants et plus écologiques, fonctionnant à la fois au propane et à l'essence. Les fourgons MV-1 ne passeront certainement pas inaperçus!

Pierre Nantel indigné par la position des libéraux de Longueuil

POLITIQUE. Le député de Longueuil–Saint-Hubert Pierre Nantel et le Nouveau parti démocratique (NPD) sont venus bien près de renverser le projet de loi C-10, lundi dernier, malgré l'importante majorité détenue par le Parti libéral (PLC) de Justin Trudeau à la Chambre des communes.

Trudeau annonce la candidature du Canada au Conseil de sécurité

Publié le 16 mars 2016

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau.

© PC


NEW-YORK. Le Canada a fait connaître officiellement son intention de briguer un siège temporaire au Conseil de sécurité des Nations unies, pour un mandat de deux ans débutant en 2021.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce mercredi dans le lobby du siège des Nations unies à New-York, devant fonctionnaires, visiteurs et diplomates étrangers.

S'il parvient à obtenir le siège convoité, cela mettra fin à la plus longue absence canadienne à ce comité chargé de prendre des décisions majeures pour la stabilité du monde  21 années depuis la fin du mandat de deux ans en 1999-2000.

Dans son discours, M. Trudeau a rappelé la longue tradition canadienne en faveur du multilatéralisme et a souligné l'importance de revitaliser la relation entre Ottawa et l'ONU. Il est temps pour le Canada de s'engager à nouveau, a-t-il lancé.

Le chef libéral a affirmé que la Canada allait accroître son implication dans les opérations de maintien de la paix, en misant sur l'expertise que peut offrir Canada.

Les quelque 190 membres de l'assemblée générale ne voteront pas pour le récipiendaire du siège vacant avant l'automne 2020, ce qui signifie que M. Trudeau devra remporter une autre élection générale en 2019 s'il veut voir personnellement au "retour" du Canada au sein de l'instance la plus puissante, quoique malmenée, des Nations unies.

La Presse Canadienne