La police belge a saisi 15 kilogrammes d'explosifs

Publié le 23 mars 2016

Aéroport de Bruxelles au moment des attentats.

©AP

BRUXELLES. La police belge a saisi 15 kilogrammes de triacétone-tripéroxyde (TATP), soit le même type d’explosif que celui utilisé lors des attentats de Paris, a fait savoir mercredi un procureur belge.

Les autorités ont aussi annoncé qu’elles recherchent toujours un suspect qui n’a pas encore été identifié en lien avec les attaques à la bombe perpétrées mardi à l’aéroport de Bruxelles.

Elles ont toutefois déterminé que les deux kamikazes qui ont frappé à l’aéroport et dans le métro était des frères. Celui qui a attaqué l’aéroport a déposé son testament sur un ordinateur qui a été retrouvé dans une poubelle d’un quartier de Bruxelles.

Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a expliqué aux journalistes mercredi qu’Ibrahim El Bakraoui s’est donné la mort à l’aéroport.

Les enquêteurs qui ont fouillé le quartier de Schaerbeek après les attaques ont retrouvé un ordinateur dans une poubelle publique, en compagnie d’une note dans laquelle El Bakraoui dit se sentir de plus en plus en danger et craindre d’aboutir en prison.

Le procureur a ajouté qu’une personne arrêtée lors des perquisitions était toujours détenue et interrogée mercredi.

M. Van Leeuw a expliqué qu’Ibrahim El Bakraoui et un autre kamikaze qui n’a pas encore été identifié ont attaqué l’aéroport. Un troisième homme qui les accompagnait a laissé sur place un sac qui contenait la plus puissante charge explosive de toutes. Cette bombe a explosé plus tard, sans faire de victimes, après l’arrivée de l’escouade antibombes.

On ne connaît pas non plus l’identité de cet individu. Plusieurs autres suspects courent toujours.

Ibrahim El Bakraoui, un Belge de 29 ans né à Bruxelles, a été identifié à partir d’une empreinte digitale. Son frère Khalid, 27 ans, s’est donné la mort à la station de métro de Maelbeek.

Les dirigeants de l’aéroport de Bruxelles ont annoncé qu’il restera fermé aux vols de passagers au moins jusqu’à jeudi. Quelque 600 vols par jour sont annulés.

Les attentats de mardi ont fait au moins 31 morts et 270 blessés.

The Associated Press

En manchette

Rose Woo à Rio... sans sa soeur !

GYMNASTIQUE. Mercredi a été une journée riche en émotions pour la jeune gymnaste québécoise Rose Woo. Elle a appris en soirée qu’elle avait été sélectionnée parmi les cinq athlètes canadiennes qui représenteront le pays aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro au mois d’août prochain.

L’ancien PDG de la société des ponts accusé de corruption

La GRC a déposé des accusations de corruption contre l’ancien pdg de la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI), Michel Fournier. Ce dernier aurait reçu 2 M$ en pots-de-vin de la part de SNC-Lavalin pour un contrat de réparation.

La police belge a saisi 15 kilogrammes d'explosifs

Publié le 23 mars 2016

Aéroport de Bruxelles au moment des attentats.

©AP


BRUXELLES. La police belge a saisi 15 kilogrammes de triacétone-tripéroxyde (TATP), soit le même type d’explosif que celui utilisé lors des attentats de Paris, a fait savoir mercredi un procureur belge.

Les autorités ont aussi annoncé qu’elles recherchent toujours un suspect qui n’a pas encore été identifié en lien avec les attaques à la bombe perpétrées mardi à l’aéroport de Bruxelles.

Elles ont toutefois déterminé que les deux kamikazes qui ont frappé à l’aéroport et dans le métro était des frères. Celui qui a attaqué l’aéroport a déposé son testament sur un ordinateur qui a été retrouvé dans une poubelle d’un quartier de Bruxelles.

Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a expliqué aux journalistes mercredi qu’Ibrahim El Bakraoui s’est donné la mort à l’aéroport.

Les enquêteurs qui ont fouillé le quartier de Schaerbeek après les attaques ont retrouvé un ordinateur dans une poubelle publique, en compagnie d’une note dans laquelle El Bakraoui dit se sentir de plus en plus en danger et craindre d’aboutir en prison.

Le procureur a ajouté qu’une personne arrêtée lors des perquisitions était toujours détenue et interrogée mercredi.

M. Van Leeuw a expliqué qu’Ibrahim El Bakraoui et un autre kamikaze qui n’a pas encore été identifié ont attaqué l’aéroport. Un troisième homme qui les accompagnait a laissé sur place un sac qui contenait la plus puissante charge explosive de toutes. Cette bombe a explosé plus tard, sans faire de victimes, après l’arrivée de l’escouade antibombes.

On ne connaît pas non plus l’identité de cet individu. Plusieurs autres suspects courent toujours.

Ibrahim El Bakraoui, un Belge de 29 ans né à Bruxelles, a été identifié à partir d’une empreinte digitale. Son frère Khalid, 27 ans, s’est donné la mort à la station de métro de Maelbeek.

Les dirigeants de l’aéroport de Bruxelles ont annoncé qu’il restera fermé aux vols de passagers au moins jusqu’à jeudi. Quelque 600 vols par jour sont annulés.

Les attentats de mardi ont fait au moins 31 morts et 270 blessés.

The Associated Press