On entre dans la période la plus mortelle sur les routes


Publié le 19 juin 2017

Accident mortel à Saint-Tite-des-Caps en 2014

©(Photo TC Media – Archives)

ACCIDENTS. Selon la Fondation CAA-Québec, on peut s'attendre encore à une centaine de décès sur les routes du Québec dans les prochaines semaines, dont une vingtaine qui impliquera des jeunes de 16 à 24 ans.

CAA rappelle que ces décès pourraient être évités ou leur nombre pourrait être réduit par le changement de certains comportements. Les 75 jours les plus meurtriers de l'année au Québec coïncident avec la période des bals de finissants, de la Fête nationale et de la fête du Travail.

«Malheureusement, les jeunes conducteurs sont surreprésentés dans le bilan routier, et encore davantage pendant cette période», regrette le directeur de la Fondation CAA-Québec, Marco Harrison.

Faits marquants selon les données de la SAAQ pour les six dernières années

  • L'équivalent de quatre classes de 33 étudiants de 16 à 24 ans meurt ou se blesse gravement pendant ces 75 jours.
  • Pendant ces 75 jours se déroulent le quart des accidents mortels de l'année. Pour les conducteurs âgés de 16 à 19 ans, 27% des décès sur les routes se déroulent pendant cette période.
  • Au cours des six dernières années, 106 jeunes de 16 à 24 ans ont perdu la vie pendant cette période meurtrière. Les jeunes de cette tranche d'âge sont impliqués dans autant d'accidents graves que les conducteurs de 25 à 34 ans, sauf que ceux-ci sont 64% plus nombreux à détenir un permis de conduire.