Nuit des sans-abri de la Rive-Sud: une soirée de sensibilisation festive

Nuit des sans-abri de la Rive-Sud: une soirée de sensibilisation festive

L’équipe de la Nuit des sans-abri de la Rive-Su, accompagnée du porte-parole de l’événement Denis Trudel

Crédit photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud

La 19e Nuit des sans-abri de la Rive-Sud se lance encore une fois cette année la même mission: sensibiliser les citoyens à la réalité de la pauvreté et de l’itinérance, lors d’une soirée festive et chaleureuse.

«Comparativement à Montréal, c’est une réalité que l’on voit moins à Longueuil, mais qui est tout aussi présente», a relevé le porte-parole de la Nuit, Denis Trudel, lors du lancement le 11 octobre.

C’est d’ailleurs le résident de Longueuil qui animera l’événement, qui se déroulera le 20 octobre au parc St.Mark dès 18h30. Après le mot de bienvenue, le groupe de percussions brésilien Zuruba, fidèle à la Nuit depuis sept ans, prendra part à la marche symbolique avec les centaines de participants, dans les rues de l’arr. du Vieux-Longueuil, dès 19h.

À 20h, ce sera au tour de DJ Yannick de prendre le relais, avant la prestation du groupe Firecrackers Collectif, un groupe spécialisé en animation circassienne ainsi qu`en performances axées sur l’utilisation du feu et de matériel LED, à 21h.

«Nous souhaitons rendre cet événement encore plus festif, mobilisateur et rassembleur, a précisé le coordonnateur de la Table Itinérance Rive-Sud, Marco Carpinteyro. Nous aimons donner un style festif et chaleureux à notre événement, pour rejoindre le plus de citoyens possible et faire passer notre message. C’est un message difficile à faire passer, mais nous voulons le faire de manière positive.»

Village communautaire

Pour se renouveler cette année, la Table Itinérance Rive-Sud, qui organise la Nuit des sans-abri, a mis sur pied un village communautaire de 15 kiosques qui permettra d’informer les citoyens sur divers aspects de la pauvreté et de l’itinérance à Longueuil. Plusieurs partenaires de la Table y seront présents ainsi que des étudiants des collèges Durocher et Notre-Dame-de-Lourdes.

«L’objectif est de sensibiliser les citoyens, explique Marco Carpinteyro. Les partenaires institutionnels, des étudiants ainsi que des organismes y seront pour discuter et informer les citoyens de nombreux enjeux sociaux. Des activités de sensibilisation seront aussi organisées.»

De plus en plus jeunes

Lors du lancement de la Nuit, la chef d’équipe de l’Abri de la Rive-Sud Julie Tessier a expliqué la réalité de l’itinérance à Longueuil. Les intervenants ont affirmé que sur la Rive-Sud, on constate beaucoup «d’itinérance cachée».

«Il y a encore beaucoup de gens qui vivent dans leur voiture ou qui se promènent de contact en contact. Ils n’ont donc pas de stabilité au plan résidentiel, explique Mme Tessier. C’est un phénomène qui est très présent à Longueuil.»

Celle qui travaille pour un organisme qui accueille, héberge, épaule et réfère des femmes et des hommes sans-abri pour les aider à se sortir de la rue affirme qu’une augmentation de la clientèle jeunesse a été observée au cours des dernières années.

«Nous voyons beaucoup de jeunes adules qui se présentent dans nos ressources et nous associons ce phénomène à l’arrivée des nouvelles substances dans le marché de la drogue. Nous constatons que notre clientèle consomme de plus en plus des drogues dures de manière abusive. Nous avons à cœur le bien-être de cette clientèle et nous ne pouvons pas la mettre de côté. Elle fait partie de notre société et il faut continuer à l’aider jour après jour», conclut-elle.