Quel âge a le Canada ? 150 ans ?

Publié le 28 février 2017

Le buste de Jacques Cartier, sous lequel est écrit que le pont porte ce nom depuis le 1er septembre 1934, afin de souligner le 400e anniversaire de la «naissance du Canada».

©Photo: Gracieuseté

Fondée en 1657, Longueuil a bel et bien 360 ans cette année. Mais quel âge a le Canada? 150 ans? 409 ans? 483 ans? 85 ans?

Le 31 décembre dernier, à Ottawa, le Gouverneur général du Canada affirmait qu’en 1867 «Canadians began a great experiment. We call it Canada».

Le gouvernement Trudeau va ainsi dépenser plus de 500 M$ pour célébrer le 150e anniversaire du Canada en 2017.

Pourtant, les Longueuillois qui traversent le pont portant son nom croisent le buste de Jacques Cartier, sous lequel est écrit que le pont porte ce nom depuis le 1er septembre 1934, afin de souligner le 400e anniversaire de la «naissance du Canada».

Si le Canada est né en 1534, il aura en fait 483 ans en 2017.

En mai 2008, le premier ministre Harper a affirmé que la «fondation de Québec en 1608 est aussi la fondation de l’État canadien». Donc le Canada aurait plutôt 409 ans.

Mais dans les faits, ce n’est qu’en 1932, avec le Statut de Westminster, que les anciens Dominions britanniques (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.) sont devenus pays pleinement souverains. Donc, le Canada n’aurait que 85 ans.

À l’évidence, 1867 n’était pas le début du Canada, mais simplement un chapitre d’une histoire plus complexe et commençant bien plus tôt.

Canada, Québec et fondation d’une nation française

Canada et Québec sont à l’origine deux mots amérindiens qui, dès le milieu des années 1500 et le début des années 1600, en sont venus à désigner un territoire où s’est fondée une nation française en terre d’Amérique.

Dès 1603, à Tadoussac, les Français ont fait des alliances avec les Amérindiens, alliances qui ont culminé avec la Grande paix de 1701, signée à Montréal avec une quarantaine de peuples amérindiens. Québec était alors la capitale de la Nouvelle-France, qui comptait le Canada (gouvernements de Québec, de Trois-Rivières et de Montréal), l’Acadie, les Pays d’en Haut (Grands Lacs) et la Louisiane.

À la suite de la guerre de conquête, le Canada est devenu une des colonies de l’Empire britannique (1763) et a subi plusieurs réorganisations administratives: Acte de Québec (1774), re-division en Haut et Bas-Canada (1791), Union des Canadas (1840) et Dominion du Canada (1867).

Canada de 1867 et génocide culturel

Le Canada de 1867 s’étend vers l’Ouest, mais les politiques de MacDonald ont provoqué une chute catastrophique des populations amérindiennes (famine organisée), suivie d’un génocide culturel, comme l’a établi la Commission Vérité et Réconciliation (2016).

Des siècles avant 1867, un Canada existait. Aujourd’hui, le gouvernement Trudeau tend bien tardivement la main aux premières nations amérindiennes, mais continue d’ignorer la nation française, ce rameau humain historique qui mérite aussi d’être protégé.

(Texte rédigé par Alain Lavallée)