8 mars, Journée de la femme

Publié le 6 mars 2017

-0001-11-30T00:00:00.000-05:00

©TC Media – Archives

Merci à Nathalie Roy, Djemila Ben Abib, Agnès Maltais, Fatima Houda-Pepin et vous toutes qui combattez la discrimination faite à vos sœurs.

Peu de politicien(ne)s comme Fatima Houda-Pepin ont eu le courage de tenir tête à Philippe Couillard. Quand il demande expressément à ses députés de suivre SES convictions, les braves comme elle pour dire «Monsieur, je sais par expérience que vous faites une grave erreur sur le port des signes religieux par les employés de l’État» sont rares. Surtout à un PM qui se croit infaillible comme un pape – «Quoi, vous me contestez ? Soit vous vous ralliez, soit vous quittez.» Alors, elle quitte et déclare: «Le chef veut avoir un ralliement total. Je ne suis pas capable de vivre avec et j'assumerai les conséquences de mon geste.»

Née au Maroc, dont la religion de l’État est l’islam, cette femme n’a, pour le PM, rien à redire sur la discrimination que peut représenter le voile, le hijab; rien.

Le Pape Philippe déclare: «Pas question pour nous d'aller dans la direction de la discrimination basée sur les vêtements.»

Je demande ici à Philippe s’il s’est déjà senti discriminer en tant que femme ou s’il s’est déjà senti obligé de porter le voile? Si oui, parle-nous de tes années de transition. Les traitements hormonaux et chirurgicaux qui ont fait que tu corresponds aujourd’hui à ton identité de genre…

Si ce n’est pas le cas, tu es alors le seul gars que je connais qui est capable d’ouvrir la porte d’un avion pendant le vol et de mettre illico la pilote dehors.

Situation: un ou une fonctionnaire appelle le prochain numéro. Un couple homosexuel se lève et arrive au comptoir en se tenant par la main et se donne un petit bec. Le fonctionnaire porte un turban sikh, ou encore, la fonctionnaire porte un hijab. La religion de ces fonctionnaires condamne «cette infamie» qu’est l’homosexualité. Pas besoin de lire ça dans leur tête; on le lit très bien SUR leur tête.

Qui, à ce moment-là, sentira un jugement discriminatoire et préconçu sur sa personne?

Alors, on fait quoi? On interdit les signes religieux ou, comme avec la cigarette, on applique la règle des 9 mètres qui interdirait toutes démonstrations d’affections homosexuelles à 9 mètres de la porte d’un édifice du gouvernement, pour ne pas indisposer la santé spirituelle des fonctionnaires portant le voile, le hijab, le kippa, le turban, etc.?

Merci, et bon 8 mars Mme Fatima!