Oui, monsieur, il méritait mieux, et nous aussi

Publié le 19 octobre 2016

Je suis d’accord avec vous, M. Thibault; cette sculpture me gêne beaucoup et je suis certaine qu’il en serait de même pour mon père. Alors qu’il y a de plus en plus de pauvres et que, faute d’argent, les groupes populaires et communautaires ont du mal à mener leur mission, une telle dépense, dont une partie a été payée par des citoyens et des organisations syndicales, est choquante.

Et je ne parle pas des aspects antiécologiques de l’entreprise. Cette sculpture de métal, que vous appelez le mur d’acier, mais dont on ne discutera pas des mérites esthétiques, ne correspond pas à ce que la Ville de Longueuil avait prévu et annoncé lors de l’inauguration de ce magnifique parc.

Michel aurait dit: «Mais qu’est-ce que c’est que ça? Dans un parc, c’est pas du métal qu’il faut, mais du bois! Et puis, dépenser de l’argent du peuple pour moi, c’est pas sérieux…; il y a tant d’autres besoins. L’art et les artistes, c’est essentiel pour une société, mais ce parc, c’est une œuvre d’art en soi».

Je voudrais remercier du fond du cœur les généreux souscripteurs pour cette œuvre, ainsi que la Ville de Longueuil pour ce parc hommage dont Michel aurait été si fier, comme le sont ses parents et amis, et les Longueuillois.

Suzanne-G. Chartrand, fille de Simonne Monet Chartrand et Michel Chartrand

NDLR: Yvon Thibault signait la lettre ouverte Il méritait mieux, publiée dans notre édition du 14 septembre.