Ne voir que deux options: négliger et abattre les arbres

Publié le 16 novembre 2016

À Saint-Lambert, comme dans bien d’autres endroits au Québec, les citoyens-propriétaires font preuve d’une grave négligence envers les arbres, pour ne pas dire une grossière ignorance.

D’abord, ils les négligent, puis ensuite, au bout de plusieurs années, non seulement ils ne les élaguent pas, ils les abattent carrément, et cela sous prétexte qu’ils sont infectés ou malades. On ne coupe pas les arbres malades; on les entretient en le traitant et en les élaguant.

Et c’est sans parler de la Ville, qui lobotomise systématiquement ces beaux et grands végétaux au profit de fils électriques.

Trop de gens entreprennent des mesures drastiques alors qu’ils pourraient agir avec un meilleur discernement. Une perception de la sauvegarde des arbres est certainement à être implantée dans nos mentalités. Mais comment y arriver?

Au moment de terminer cette réflexion, la question me ramène à la source du problème. Tant et aussi longtemps que les gouvernements, malgré ce qu’ils prétendent, s’entêteront à ne pas créer un système d’éducation de qualité, l’intellect collectif ne pourra aller qu’en se dégradant. N’est-ce pas là la situation depuis quelques décennies?

Constant Vanier