Question d'équité: Rétablissez le passage piétonnier rue Saint-Charles !

Publié le 3 août 2016

Mme Josée Latendresse, Je suis une jeune maman résidente du district Saint-Charles dans le Vieux-Longueuil. Je m'adresse à vous afin de vous faire part de ma consternation à la suite de la suppression sans consultation et sans préavis d'un passage piétonnier à l'angle des rues Guilbault et Saint-Charles.

Mon conjoint et moi ne possédons pas de voiture. Nous avons choisi de vivre dans le Vieux-Longueuil car la proximité des commerces et des services nous permet de jouir d'une qualité de vie appréciable. Si, comme nous, vous résidez dans le quartier, vous ne serez pas sans savoir que de nombreuses personnes utilisent ce passage piétonnier chaque jour: papas et mamans avec poussettes, personnes âgées et personnes à mobilité réduite, étudiants, professionnels.

En supprimant ce lien piétonnier, la Ville nous empêche d'accéder directement à un commerce essentiel: l'épicerie.

Cette décision, qui semble anodine pour des non-résidents, est en réalité porteuse d'une triste symbolique: elle nous rappelle que les piétons entrent en compte les derniers dans l'aménagement urbain et que l'appropriation du territoire à Longueuil se fait par la voiture!

On nous dira qu'il y a eu récemment des incidents à ce passage piétonnier. J'aimerais souligner que les voitures roulant sur la rue Saint-Charles dépassent bien souvent la limite permise de 30 km/h et que les policiers effectuent rarement des contrôles à cet endroit. Par ailleurs, a-t-on l'idée de supprimer les passages piétonniers sur des rues plus achalandées comme les boul. Taschereau ou Rolland-Therrien en raison des fréquents accidents qui s'y produisent?

L'enjeu, ici, en est un de cohabitation. Les piétons ne sont pas des citoyens marginaux: ils sont également automobilistes, cyclistes et contribuables. En fait, ils sont tout le monde! La piétonnisation permet d'embellir notre environnement, de rendre la ville plus apaisée et accueillante.

En tant que membre du comité consultatif d'urbanisme de l'arrondissement, il est de votre devoir de défendre les voix des citoyens les plus vulnérables dans l'aménagement des corridors de circulation.

En espérant que la situation sera rapidement rétablie

Kim Savoie-Thibault