Un premier conseil sous le signe de «l’harmonie» à Saint-Lambert

Un premier conseil sous le signe de «l’harmonie» à Saint-Lambert

Crédit photo : Gracieuseté

Avait lieu hier soir la première séance du conseil municipal de Saint-Lambert depuis les élections du 5 novembre. Le nouveau maire Pierre Brodeur y a fait part de sa volonté de travailler en bonne intelligence avec les citoyens, l’Agglomération et les municipalités voisines avant de procéder à la désignation des élus à différents postes administratifs.

La séance du conseil aura duré moins d’une heure et demie; ce qui est assez inhabituel à Saint-Lambert. Cette dernière était consacrée à la présentation et à la désignation des nouveaux élus à titre de membres dans les divers comités et conseils administratifs de la Ville. Devant une salle partiellement remplie, les élus ont ainsi donné le ton.

Des séances «plus courtes et plus respectueuses»

Lors de son allocution, le maire a d’emblée exprimé sa volonté de réduire la durée des séances mensuelles et de rester vigilant lors des prises de parole.

«Nous avons l’intention de modifier les séances publiques pour qu’elles soient plus respectueuses, et ce, aussi bien du côté des citoyens que des élus», a indiqué M. Brodeur en rappelant les anciens dérapages, mais aussi l’importance de rester courtois en tout temps.

Dorénavant, le tour de table des conseillers ne se fera qu’en fin de séance. Une première période de questions, en début de conseil, n’excédera pas une heure, tandis que la seconde période, en fin de séance, sera réduite à 30 minutes.

Un changement d’image

En plus d’accueillir trois nouveaux visages féminins, le conseil de Saint-Lambert veut véhiculer des valeurs de cohésion et de collaboration. Le maire, qui a martelé durant toute sa campagne électorale qu’il souhaitait ramener «l’harmonie» à Saint-Lambert, a tenu à féliciter ses conseillers ainsi que l’ensemble des candidats. Il a aussi salué les efforts de l’ancienne équipe du conseil municipal.

«Ils ont cassé les œufs et préparé la table, a ajouté la conseillère du district 6 Brigitte Marcotte. Ils ont travaillé fort et se sont impliqués pour notre ville. Aujourd’hui, nous sommes dans un nouveau contexte et cela semble bien parti.» Ce constat a été partagé par la majorité des conseillers.

L’anglais a également fait son apparition au conseil puisque Pierre Brodeur a présenté son mot du maire dans les deux langues. Il a également indiqué qu’il répondrait en anglais lorsque des citoyens anglophones poseraient leurs questions.

En outre, il a annoncé que les stationnements de l’hôtel de ville seraient désormais entièrement accessibles aux citoyens.

«Nous prenons cet engagement symbolique pour promouvoir les saines habitudes de vie, a-t-il déclaré. Il n’y aura donc plus de places réservées aux élus. Nous sommes une équipe et tout le monde a un rôle à jouer. Et si on le joue bien, c’est Saint-Lambert qui va bien paraître.»

Objectifs à venir

Pierre Brodeur ayant fait campagne en déclarant qu’il serait un maire à temps plein demeure cependant en poste à la direction des loisirs de la Ville de La Prairie. Ce dernier a assuré qu’il était en pourparlers avec son employeur pour quitter son emploi dans les meilleurs délais. Il devrait être libéré de ses fonctions en janvier 2018.

En ce qui concerne ses objectifs pour les quatre années à venir, le maire de Saint-Lambert dit vouloir prendre le temps de la concertation avec ses citoyens et son équipe.

Les discussions sur l’agglomération et les taxes seront également amorcées rapidement puisqu’une rencontre aura lieu le 22 novembre lors d’une première Table des maires, qui a été proposée par la mairesse de Longueuil Sylvie Parent.

«Il souffle un vent de fraîcheur prometteur, croit Pierre Brodeur. Œuvrer en harmonie, c’est ce que la population voulait entendre. Saint-Lambert va redevenir ce qu’elle était, c’est à dire une ville respectueuse de tous.»

Assermentation et désignation

L’assermentation des élus de Saint-Lambert s’est déroulée le 13 novembre au centre multifonctionnel en présence des anciens maires Sean Finn, Michel Gratton, Philippe Brunet et Alain Dépatie ainsi que de représentants syndicaux, de retraités et de cadres municipaux.

Le 20 novembre, M. Brodeur a été désigné membre du conseil d’administration du Réseau de transport de Longueuil et membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Le conseiller David Bowles, seul rescapé de l’ancien conseil municipal, occupera quant à lui le titre de maire suppléant et s’impliquera dans la Corporation de développement économique de Saint-Lambert ainsi qu’à la commission des finances du conseil d’agglomération.

Philippe Glorieux a été nommé remplaçant du maire au sein du conseil d’agglomération. Les autres conseillers se sont ensuite réparti la quinzaine de postes dans les différents comités.