Abraham Toro-Hernandez repêché par les Astros de Houston

Il signe son contrat avec l’équipe des ligues majeures cinq jours plus tard

Pierre Loiselle cds.redaction@tc.tc
Publié le 17 juin 2016

Abraham Toro-Hernandez a été honoré, à son dernier match à vie avec les Orioles de Montréal, jeudi dernier, au stade Gary-Carter.

©Photo: TC Media - Isabelle Bergeron

BASEBALL. Le joueur de baseball Abraham Toro-Hernandez, résident de l'arr. de Greenfield Park, est maintenant membre des Astros de Houston, de la Ligue majeure de baseball

Contre toute attente, le 10 juin, il a été choisi dès le 5e des 40 tours que comptait le repêchage annuel du baseball majeur, devenant le 157e choix au total, alors que les spécialistes prédisaient qu'il pourrait être choisi le lendemain, lors des rondes 11 à 40.

«J'ai été pris par surprise quand j'ai vu mon nom apparaître sur l'ordinateur à la maison, alors que je suivais le repêchage avec ma mère, raconte l’athlète de 19 ans, en entrevue au Courrier du Sud. Nous vérifions si c'était bel et bien moi! Je suis devenu excité et ma mère pleurait. Puis mon frère Douglas a quitté son travail plus tôt pour me faire l'accolade. Je crois qu'il était encore plus content que moi!»

C’est le frère ainé d’Abraham, 29 ans, né au Vénézuéla, qui lui a tout enseigné sur son sport.

Tout un talent

Celui qui s'aligne avec les Orioles de Montréal de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) depuis 2014 n'a pas été choisi pour rien: il a tout du joueur idéal.

L'athlète de 6'1'' a un bras canon, lançant à 92 milles à l'heure sur le monticule, et est un coureur intelligent. En 2015-16, à sa 1re saison dans le baseball collégial américain avec le Seminole State College, en Oklahoma, le frappeur ambidextre a cogné 20 circuits et produit 86 points, pour une moyenne de ,439.

En 2014, il a reçu une bourse de la Fondation d'excellence du Québec grâce à ses exploits comme athlète-étudiant au poste d'arrêt-court avec l'équipe du Québec U21, lui qui n'avait que 17 ans. Mais celui dont l'idole était alors Derek Jeter est devenu un joueur de 3e but avec Seminole en raison d'un besoin à combler et de son bras puissant. C'est d'ailleurs à cette position que le directeur du recrutement des Astros, Mike Elias, entend le faire jouer.

«Je sais que plusieurs le voient comme un receveur dans les majeurs, mais nous l'avons repêché pour ses grandes qualités physiques et entendons le tester au 3e but pour le moment», a-t-il confié sur MLB.com.

Les Astros devant quatre autres équipes

«Cinq équipes m'ont approché avant le repêchage, raconte Abraham. Les Dodgers, les Giants, les Marlins et les Royals étaient aussi intéressés, mais j'avais l'impression que ce serait les Astros. J'ai discuté avec eux et ils savent que je suis prêt à jouer à n'importe quelle position, incluant receveur, même si ce n'est pas mon premier choix. Jouer au 3e but à Seminole était totalement différent, mais je me suis vite adapté et maintenant, j'adore ça.»

Toro a signé un contrat avec sa nouvelle équipe mercredi dernier et dès qu'il aura son visa de travail américain, il rejoindra les Astros de Greeneville, au Tennessee, filiale des recrues de Houston dans la Appalachian League. Ce nouvelle destination signifie qu'il ne pourra continuer ni sa carrière de joueur étudiant collégial aux États-Unis, ni sa carrière dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) avec les Orioles de Montréal, avec qui il brillait depuis trois ans au poste d'arrêt-court.

«C'était une décision difficile à prendre. Ça voulait dire quitter les études, laisser une bande de gars avec qui je suis heureux et m'éloigner de chez moi. Depuis le repêchage, j'ai pris des moments de réflexion en solitaire. Je me suis rappelé que j'ai toujours voulu jouer au baseball professionnel. La décision est devenue claire et ma famille m'appuie totalement. J'irai au bout de mes rêves» jure-t-il avec son éternel sourire.